https://maman-chamboule-tout.fr
Mode transition écologique activé

Mode transition écologique activé #8 : ma conversion aux culottes menstruelles

J’avais brièvement évoqué, par ici, ma conversion aux culottes menstruelles en promettant que j’y consacrerais un billet très prochainement. Je prends donc un peu de temps pour tenir ma promesse.

C’est un billet “mode transition écologique activé” un peu particulier et en deux épisodes que je vous propose aujourd’hui. Initialement, un seul article était prévu mais, étant bavarde de nature, j’ai préféré le scinder en deux pour ne pas perdre une partie de mon lectorat en cours de route.

 

Alors, tout d’abord, pourquoi vouloir passer aux culottes de règles ?

Pour des raisons à la fois de santé et écologiques ma bonne dame !
Qui n’a pas entendu parler, ces dernières années, des scandales à propos de la compositions de nos protections intimes jetables. Un joyeux cocktails tout à fait appétissant : de l’aluminium, des alcools, des additifs de parfum (particulièrement irritants), des hydrocarbures, sans oublier les pesticides ! Comme quoi, le marketing nous prend vraiment pour des poires à nous vendre des jolies serviettes hyper absorbantes au parfum bien chimique. Suis-je la seule à flairer l’arnaque face aux serviettes qui sentent bon (sans mauvais jeu de mots, quoi que…) ?

En plus d’être particulièrement alarmantes en raison de leur impact sur notre santé, ces substances polluent énormément. Sans compter la culture intensive du coton qui compose les protections (pesticides et énorme gaspillage d’eau, bonjour !). Une femme utilisant plus de 10 000 protections intimes dans sa vie je vous laisse mesurer l’ampleur des dégâts !
Ayant déjà consommé, d’après mes calculs, environ 6000 protections jetables, il me semblait grand temps d’agir (mieux vaut tard…).

 

Ce constat m’a donc donné très envie de trouver une alternative aux protections jetables

J’ai commencé par la coupe menstruelle mais ce fut un échec. Elle m’a provoqué beaucoup d’irritations et quelques maux de ventre, je la réserve donc uniquement pour les vacances d’été si la malchance s’en mêle. Les serviettes lavables ont la réputation d’être plus confortables que les jetables mais j’avais tout de même peur qu’elles bougent et me gênent.

Il reste donc les culottes menstruelles, mais le prix me freinait un peu, j’avais peur d’être déçue. Et puis, un jour, par je ne sais quel miracle j’ai eu une idée carrément culottée (désolée, c’était trop tentant ce jeu de mots pourri).

J’ai réalisé que ce blog commençait tout de même à avoir une petite notoriété au vu de mes chiffres qui grimpent, et je me suis dis, uns fois n’est pas coutume, « tentons un partenariat, si je démarchais les marques de culottes menstruelles ? » Ni une ni deux, je prépare un petit mail sympa dans lequel je me présente ainsi que le blog et je débute ma toute première tentative de partenariat.

Pour être honnête je n’y croyais pas franchement. Et puis… peu de temps après des réponses, positives de surcroît, ont atterri dans ma boîte mail. Je les ai relu plusieurs fois, pour être certaine de tout bien comprendre (comme dirait mon papi « je comprends vite mais il faut m’expliquer longtemps “).

C’est comme ça que la star de la blogosphère que je suis a reçu 3 culottes menstruelles par la Poste et connu un frisson presque aussi grisant que celui de miss camping des Flots Bleus gravissant les marches du podium.

https://maman-chamboule-tout.fr

Mais, comme ce billet est déjà long, je vous livrerai le résultat des fameux tests la semaine prochaine (je suis une pro pour créer le suspens, c’est indéniable). J’aurai donc le plaisir de partager avec vous mon avis concernant les culottes Fempo, Plim et Réjeanne .

À très vite !

 

Suivez maman chamboule tout !

16 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *