Mode transition écologique activé

Mode transition écologique #11 – le lombricompostage – Episode 1

Je sais, ça fait un certain temps que je ne tiens plus mon rythme d’un article écolo par mois… j’aimerais que le temps soit élastique mais je n’ai pas encore trouvé la formule magique ! 

Il faut dire, aussi, que je n’avais pas fait de grande découverte écolo ces derniers temps.

Depuis la réception de mon lombricomposteur, au mois de juin, j’avais très envie de vous en parler. Mais pour faire un vrai retour sur ma boîte à vers et ses habitants j’avais besoin d’avoir du recul sur son usage

Cela fait donc 5 mois que notre famille s’est agrandie (de quelques milliers de membres tout de même) et franchement je ne regrette pas, d’autant qu’ils ne me réveillent jamais la nuit, eux !

Cela faisait un certain temps que je cherchais un moyen de recycler nos déchets végétaux. J’avais pensé au compostage classique mais nous n’avons pas assez de place dehors et j’aimerais qu’il en reste un peu pour que petit Lu puisse jouer. J’avoue que sur 150m2 j’avais aussi un peu peur des odeurs et des nuisibles (oui on dit qu’un composte bien entretenu ne sent pas, mais j’ai eu de mauvaises expériences alors on s’est finalement abstenus). 

L’autre solution qui s’offrait à moi (je ne dis pas nous car sur ce coup là l’homme ne se sentait pas franchement concerné) répondait au doux nom de lombricompostage. Je sais, l’écologie ça vend carrément du rêve ! 

Mais revenons-en à nos moutons, ou plutôt à nos vers. 

 

Le lombricompostage, mais qu’est-ce donc ? 

Le lombricompostage est le fait d’élever, dans une boite aérée mais laissant passer le moins de lumière possible, toute une tribu de petits vers rouges. Ils mangent nos déchets végétaux, prédigérés au préalable par une colonie de microbes et de petites bêtes. Une fois ingurgités, puis rejetés sous forme de déjections par ces adorables petites bêtes, il ne reste qu’un composte brun, qui sent bon la forêt (il faut bien l’admettre, et pour cause ça fonctionne pareil) et un jus peu ragoutant mais d’une efficacité extrême comme engrais appelé “thé de vers”.

Vous noterez la qualité scientifique de ce court exposé. Mais, si cela ne vous suffit pas, vous pouvez aller jeter un oeil par ici !

 

Quel lombricomposteur ? 

Une fois décidée à m’embarquer dans l’aventure du lombricompostage, il me restait à trouver mes vers et leur maison !

Après avoir passé quelques soirées à chercher le lombricomposteur fait pour moi, je me suis décidée sur un modèle avec une grande contenance et dont la qualité était louée par tous ceux qui l’avait testé. J’ai nommé le Warm Café Confort. Malgré une recherche active de plusieurs semaines sur Le Bon Coin je n’ai pas trouvé mon bonheur. Je me suis résolue à le commander neuf, livré avec 500g de mignons petits vers rouges. 

Il est tout à fait possible de fabriquer son lombricomposteur soi-même avec des grandes boites en plastique de récup’, vous trouverez tout plein de tutos par ici. Mais comme sur ce coup-là je savais que l’homme ne serait pas franchement motivé, et que mes compétences en matière de bricolage sont extrêmement limitées, j’ai préféré m’abstenir.

Pour ceux qui souhaiteraient se lancer dans la fabrication de leur propre lombricomposteur ou qui trouveraient leur bonheur d’occasion, il faudra trouver des vers. Et c’est là que mes heures de recherches intensives sur le sujet pourront vous être utile !

Ce site propose une carte vous permettant de localiser les adeptes du lombricompostage près de chez vous (formulé comme ça on pourrait croire que je parle d’une secte) disposés à vous donner quelques poignées de vers pour vous lancer. Il faut savoir que la population de lombrics se régule d’elle-même, ils ne seront jamais trop dans leur boite, et si vous en enlevez une partie ils seront très vite remplacés. J’adore cette idée de dons de vers et de partage, ça ne coûte rien à celui qui donne et ça permet de promouvoir le lombricompostage. En plus de proposer cette fameuse carte, ce site est une mine d’informations concernant le lombricompostage

J’imagine bien votre excitation à l’idée de lire la suite de cet article particulièrement passionnant… Mais comme j’avais beaucoup de choses à vous dire j’ai préféré le scinder en deux pour ne pas risquer de perdre quelques lecteurs en cours de route, mais promis la suite arrive (presque) bientôt !

***

En attendant, dites-moi : vous connaissiez le lombricompostage ? Vous avez déjà testé ? Et approuvé? Racontez-moi tout en commentaire !

 

Suivez maman chamboule tout !

9 commentaires

  • 3 kleine grenouilles

    On en parle depuis des mois. Les enfants sont totalement acquis à la cause… C’est juste moi qui freine un peu parce qu’en appartement dans mon pays froid, on les aurait soit dans la cuisine, soit dans le salon… soit dans notre chambre ! Le balcon n’est pas assez isolé pour pouvoir les y stocker toute l’année. Quand on aura trouvé notre maison, je suis sûre que ça sera un de nos premiers achats.
    Bref, hâte de lire la suite de tes expériences !

    • Maman chamboule tout

      Nous en avions déjà paré sur insta je crois… en effet, je comprends que tu n’aies pas envie d’avoir les vers dans ta chambre ! Au final dans la cuisine si on a un joli lombricomposteur design ça doit être très pratique !
      Je vous souhaite de vite trouver votre maison et j’espère que tu nous feras un retour sur ton blog si vous agrandissez la famille 😉

    • Maman chamboule tout

      L’homme n’était pas franchement chaud non plus au début, à vrai dire je ne lui ai pas franchement laissé le choix mais finalement il trouve ça vraiment pas mal !
      Je suis flattée d’avoir ton estime 😉

    • Maman chamboule tout

      Je pense qu’avec un grand jardin je ne me serais pas trop posée la question et je n’aurais pas chercher d’alternative. Oui, le don de vers m’a vraiment séduite et je me suis inscrite comme donneuse.

  • une mummy

    Ici c’est un bon gros composteur fait maison avec nos déchets végétaux dedans et basta! On n’a rien mis dedans et ça marche super bien, le compost ne dégage aucune mauvaise odeur, au contraire, il sent bon la forêt! Le lombricomposteur est totalement incompatible avec moi, j’ai une phobie monstre des mollusques!

    • Maman chamboule tout

      Le principal c’est de recycler ! Je ne me serais sans doute pas mise au lombricompostage si j’avais pu avoir un compost ordinaire, mais je note que ça sent bon la forêt aussi !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *