poussette turquoise

Comme je l’ai déjà précisé à plusieurs reprises, avant la venue au monde de bébé Lu j’avais plutôt un point de vu assez traditionnel sur l’éducation et le maternage. Je trouvais ça étrange tous ces moyens de portage à la mode ! Pourquoi ne pas se contenter d’une poussette ? Le bébé y est très bien installé et ça évite les maux de dos !

Je trouvais que les porte-bébés étaient pratique dans les endroits inaccessibles aux poussettes mais c’est tout. J’ai d’ailleurs passé un nombre d’heures considérable à choisir LA bonne poussette ! Bébé Lu a donc une très jolie poussette trio turquoise et il faut avouer qu’elle est tout de même bien utile. Tous les matins nous l’emmenons à la crèche en poussette, merci au panier dans lequel on peut mettre tout le bazar. A mon sens c’est d’ailleurs le super point fort des poussettes, ce panier qui permet de transporter pas mal de choses et la possibilité d’accrocher le sac à langer au guidon.

Mais peu de temps après la naissance de bébé Lu il a bien fallu se rendre à l’évidence, la poussette ce n’est pas toujours pratique ! Comme il est né au printemps on s’est tout de suite beaucoup promené, de préférence au parc ou en fôret. Et bien, même dans les allées relativement lisses du parc notre poussette citadine bloblotait dans tous les sens et butait contre la moindre racine. J’ai aussi essayé l’aventure poussette + chien en laisse (qui tire, même si il est petit). Très mauvaise idée, je n’ai jamais recommencé ! De plus, nous habitons un vieux village ou les trottoirs sont rares et étroits ce qui ne facilite pas la tâche. L’autre problème avec la poussette, c’est la foule ! Difficile de se faufiler entre les passant avec un tel engin !

Quand nous ne nous promenons pas au parc, nous sommes des grands adeptes des châteaux et autre monuments historiques. Et bien, figurez-vous que les architectes n’ont même pas pensé à y mettre des ascenseurs, dingue non ? Du coup, je me suis rendue à l’évidence, il nous fallait un moyen de portage.

Après m’être -encore- longuement renseignée sur internet j’ai compris que l’idéal pour le confort et la santé du bébé était la fameuse écharpe de hippies-bobo (oui, oui, avant je voyais ça comme ça !) ou le porte-bébé ergonomique. A ce moment-là, mon bébé Lu ne pesait même pas encore 3 kg, il était donc trop léger pour les porte-bébés, ou alors il fallait les utiliser avec un insert et cela me paraissait trop compliqué. L’écharpe traditionnelle à nouer ne m’inspirait pas non plus, j’avais très peur de me rater au niveau des noeuds, débutante que j’étais (j’avoue que je regrette un peu de ne pas avoir essayer…). Mon choix s’est donc porté sur un sling. Pour les non-initiés il s’agit d’une écharpe sans noeud, équipée d’un système d’anneaux permettant de serrer ou desserrer le tissus autour de bébé. C’est très simple d’utilisation et rapide à mettre en place après un court entraînement (merci toutes les vidéos youtube). Je me suis donc procurée l’objet de mes recherches et notre aventure du portage à commencé !

bébé sling

J’ai tout de suite aimé porter bébé Lu. Le sling permet de sentir son bébé tout contre soi et je crois que c’est à cette sensation que je dois mon coup de coeur pour le portage. Pour sa première sortie en sling il n’avait que 10 jours. Nous sommes allés voir le spectacle de cirque de grande Ju et il a dormi tout du long. L’installation paraissait donc bien lui convenir et quel bonheur de pouvoir couvrir sa petite tête endormie de bisous tout en regardant le spectacle. Pouvoir câliner mon bébé tout au long des balades a également fortement contribué à mon coup de coeur. J’ai utilisé le sling jusqu’aux 4 mois de bébé Lu, chaque jour, au moindre rayon de soleil, nous allions nous promener. J’ai adoré ces moments si particuliers ou je me promenais dans la nature avec mon bébé lové contre moi (de toute façon j’ai adorééééé le congé maternité). Il faut bien avouer que le sling n’a pas trop été le truc de papa d’amour. Il avait peur de mal installé bébé Lu et, même si il ne me l’a avoué qu’à demi-mot, il trouvait que ça faisait un peu fille quand même !

A partir de ses 4 mois bébé Lu n’a plus vraiment voulu aller dans le sling (à mon grand désespoir !). Il ne dormait plus systématiquement en promenade et, étant de nature vraiment curieuse, il voulait regarder partout autour de lui ! La position collé contre moi l’énervait donc beaucoup et il gigotait dans tous les sens et finissait par s’énerver et pleurer. A sa naissance, une cousine nous avait offert le fameux porte bébé Babybjörn Original, c’était donc le moment de l’essayer. Je ne le conseille vraiment pas ! Au bout de 5 minutes j’avais déjà le dos en compote et que dire de la position de mon pauvre bébé Lu pendu par l’entre-jambe ! Cela dit, ça n’avait pas l’air de le déranger du tout mais je n’aimais vraiment pas ça. Par contre, il a tout de suite adoré la position face au monde qui lui permettait de regarder partout ! Je me suis rendue à l’évidence, la jolie période sling était terminée, il nous fallait un porte bébé ergonomique avec une position face au monde. J’ai lu de nombreuses critiques sur le fait de porter son bébé face au monde, comme quoi il se sentait en insécurité, se prenait toutes les agressions visuelles en pleine tête, … Pour un tout petit bébé je suis tout à fait d’accord, mais à partir de 4 ou 5 mois j’ai tout de même l’impression que beaucoup de bébés sont demandeurs de cette position.  Dans notre cas, bébé Lu adore ça et si je le mets face à moi et qu’il n’est pas fatigué, bonjour la crise !

D’après mes recherches, il n’existe pas énormément de choix de porte-bébés ergonomiques permettant de mettre l’enfant face au monde. Après avoir lu pas mal de commentaires positifs sur l’Ergobaby 360° je me suis laissée tenter.

porte bébé ergonomique

Ce qui est sympa c’est qu’il est décliné en pas mal de couleurs (et qu’on en trouve des centaines sur Le Bon Coin), du coup j’ai craqué sur le joli Ergobaby Sophie la Girafe bleu pastel (même si papa d’amour, qui n’est pas trop porté sur la fantaisie, aurait préféré noir). Au niveau du confort du porteur rien à voir avec le babybjörn ! Mon dos est épargné et la ceinture large contribue à bien répartir le poids de bébé entre épaules et hanches. Il est un peu difficile à installer, j’ai besoin d’aide pour fermer le clip en haut du dos ou alors je dois tout desserrer avant l’installation pour avoir assez de leste pour le fermer puis resserrer après, un peu galère du coup, dommage ! Mais bébé Lu y est très bien installé et sa position est bien plus ergonomique que dans le Babybjörn. Quand il est face au monde son petit derrière compresse un peu mon estomac donc si je viens de manger ce n’est pas top, mais ce n’est pas catastrophique non plus. Le gros avantage c’est qu’on peut aussi le mettre en position dorsale et bébé semble encore plus léger, je pense que je pourrais marcher plusieurs kilomètres comme ça sans peiner (l’inconvénient du dorsal c’est qu’on ne peut pas bisouter bébé tant qu’on veut, mais on ne peut pas tout avoir !). Je suis donc plutôt satisfaite de notre nouveau porte-bébé mais je regrette quand même cette sensation si merveilleuse d’avoir bébé “collé” contre soi en mode cocooning qui est si particulière avec une écharpe. Certes, le porte bébé offre tout de même une sensation agréable de câlin mais ce n’est pas pareil. Ce n’est pas toujours facile de voir son bébé grandir…

Suivez maman chamboule tout !

6 thoughts on “De la poussette au portage”

  1. J’avouerais que la poussette dans le parc rocailleux c’est pas top… Mais ça muscle les bras haha! Super article qui renseigne bien sur les différentes façons de porter bébé, leurs avantages et leurs inconvénients!

  2. Perso je suis une addict du portage en dorsal (Manduca) car je peux vadrouiller, faire mon ménage, ma cuisine etc j’ai les deux mains de libre 🤗. Avant j’avais un BabyBjorn mais je n’étais pas satisfaite, trop de douleurs aux épaules en face au monde, et aucun appui pour la tête si bébé veut dormir.

    1. C’est vrai que c’est génial d’avoir les mains libres et bébé est bien occupé à regarder partout autour de lui ! Tu as raison, le BabyBjorn original est une horreur pour le porteur et que dire de la position du bébé ! Même sur le bon coin je n’arrive pas à m’en débarrasser…

  3. je suis en plein casse tête poussette … Trio ou pas … Porte bébé ou pas … nacette et puis pourquoi pas un lit parapluie directement, cosy et pourquoi pas un siège auto directement …

    bébé né fin août … je pense que je vais favoriser le porte bébé dans un 1er temps… Et une poussette Bugaloo ou tu as une nacelle préformée pour aller dessus

    J’ai encore un peu de temps pour réfléchir

    1. Nous on avait acheté un trio, en jeunes parents prévoyant comme nous sommes ! Finalement la nacelle n’a servi qu’une seule fois sur le châssis en revanche on l’a utilisé pour faire dormir bébé dans la pièce de vie pendant longtemps ! Le cosy qui se monte sur le roues et est également bien utile quand bébé s’endort en voiture. Mais le porte-bébé ou l’écharpe restent bien entendu mais favoris !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *