P'tits bouts de vie

Bonjour 2021 !

Non, il n’est pas trop tard pour vous souhaiter une belle année 2021 ! J’ai toujours entendu dire que l’on avait jusqu’à fin janvier. Je suis donc à peine en retard.

Je sais que, pour beaucoup, 2020 à été synonyme de difficultés et de stress. J’espère que, malgré tous les aspects négatifs de cette année passée, vous aurez tout de même la chance de garder, dans un coin de votre esprit, de jolies souvenirs de moments d’amour et de partage.

J’ai parfois un peu honte de l’avouer, mais, dans l’ensemble et sur bien des points, 2020 a été une belle année pour moi.

Elle m’a offert l’opportunité de concrétiser des projets qui m’étaient chers et sur lesquels je travaillais depuis déjà un temps certain. 

Elle nous a privé de moments de partage avec certains de nos proches trop fragiles, mais nous a donné de merveilleux moments juste pour nous. 

Le premier confinement m’a permis de prendre conscience de ce que je voulais vraiment (même si je le savais déjà au fond de moi). Je n’ai été en arrêt que quatre semaines, mais ça a été l’occasion de me consacrer entièrement à ma cellule familiale, tout en prenant un peu de temps pour moi. Ce temps (trop bref), passé à regarder mon fils grandir m’a permis de me rendre compte à quel point j’avais envie d’être encore plus disponible pour lui, j’ai compris que c’était maintenant qu’il fallait commencer à orienter mon futur vers ce but (entre autre).

Mon mot totem pour 2020 était soleil, il n’a pas oublié de briller pour moi et j’en suis pleine de gratitude. Celui de 2021 est puissance, je pense qu’il présage du positif.  

Le revers de la médaille, c’est que tous mes projets en cours me prennent du temps et qu’il m’en reste assez peu pour le blog

Et, pour être tout à fait honnête avec vous, j’ai fait face à une petite baisse de motivation bloggesque qui n’a pas aidé. 

Déjà il y a eu un ras le bol de la guegeurre perpétuelle qui règne en maître sur les blogs et les RS, bienveillance VS parents libres, tout ça tout ça. Visiblement personne ne s’est dit que les deux semblaient compatibles… Mais c’est un débat dans lequel je n’ai pas envie de rentrer et qui m’a bien éloigné d’instagram. Et franchement, ce n’est pas un mal car c’est fou tout ce qu’on peut faire avec le temps gagné à ne pas surfer sur ce fameux réseaux social. Je continue à suivre les blogueuses que j’aime de temps en temps, et je me suis désabonnée d’à peu près tout le reste. 

Et puis, tant qu’à être honnête, autant aller au fond des choses… Je me suis un peu perdue en chemin cette année. 

J’en parlais déjà dans ce billet. Ce blog est né alors que mon fils n’avait même pas un an, j’étais maman d’un bébé, tout mon espace mental lui était dédié. N’ayant pas pu réaliser mon rêve de rester auprès de lui durant ses deux premières années de vie, j’étais encore plus focalisée sur ma maternité. 

Et puis le temps a passé, mon bébé a grandi, c’est aujourd’hui un petit garçon qui approche des 4 ans, a moins besoin de moi et gagne en autonomie chaque jour. 

Cette évolution m’a permis de retrouver du temps pour moi, pour mes projets, mais aussi de l’espace mental à utiliser comme bon me semble. J’ai retrouvé le lien avec moi-même en tant que femme. Cette femme est différente de celle que j’étais avant de de devenir maman, mais elle n’est plus seulement maman. Elle a évolué, elle a grandi et elle continue, et moi je lui fait une place dans ma vie

Et ce blog, qui est profondément à mon image, je m’en aperçois d’autant plus aujourd’hui, à besoin de trouver une harmonie entre toutes celles que je suis. J’ai toujours envie d’écrire, mais je crois que j’ai besoin de varier les sujets, de parler de ce qui me tient à coeur, même si c’est différent de ce que j’abordais hier et de ce dont je parlerai demain.

Je déclare donc que ce blog est, comme sa propriétaire, en transition. Je ne sais pas avec précision ce vers quoi on se dirige, mais nous le découvrirons, ensemble j’espère, au fil des mots qui prendront vie sous ma plume. 

CarteL’oracle de la métamorphose – Anne Ghesquière, Ed Eyrolles

Je voudrais conclure ce billet voeux-bilan un peu brouillon, un peu en chantier (à mon image en ce moment, donc) en vous souhaitant, pour 2021, le miracle de vous abandonner à vivre

« Abandonnons-nous à l’impossible en osant désirer tout. » Denis Marquet

 

Suivez maman chamboule tout !

5 commentaires

  • Dinde De Toi

    C’est bien de varier les sujets, nous sommes mamans mais pas que.
    Avec les blogs ce qui est bien c’est que tu peux reprendre comme tu le souhaites, c’est ton espace et il restera indéfiniment à t’attendre (ton audience peut se faire la malle mais je ne pense pas que nous écrivons pour le succès et la gloire 🤣).
    Beaucoup de blogueuses finissent par migrer sur Instagram 🤔, c’est un peu dommage.

  • une mummy

    Je te souhaite une année comme tu l’entends, poursuis ta belle métamorphose et garde ta sagesse et ton optimisme. J’ai aussi lâché beaucoup de blogs, c’était trop dur et je lis très peu désormais. Mais je continue de passer de temps à autres ici. Je t’embrasse.

  • Nanakie

    Plaisir de te relire 🙂
    Je souhaite que tes projets coninuent et se concrétisent !

    Je te rejoins dans la lassitude de la guerre “bienveillance” versus “c’est du pipeau” ; au final j’ai aussi un gros filtre dans mes abonnements et je me sens bien sur Insta désormais. J’y passe beaucoup de temps du fait de mon arrêt maladie, mais sinon… je préfère et préfèrerais toujours les looooongs articles et l’intimité des blogs, à la course aux chiffres et la “vitrine” qu’est Insta !

Répondre à Docteur Mamangue Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *