P'tits bouts de vie

Au milieu de la nuit

Un murmure d’enfant, doux comme un souffle léger, au milieu de la nuit…

Maintenant tu as ta chambre, tu t’y endors de bon cœur le soir, surtout quand tu n’as pas fait de sieste, mais ça c’est une autre histoire.

Et nous, parents qui retrouvent un brin de liberté, on se couche tous les deux, dans notre chambre de grands, avec toute la place dans le lit, le loisir d’allumer la lumière et même de bouquiner. Bref, on a retrouvé une certaine autonomie de couple et je dois bien admettre que c’est particulièrement agréable.

Oui mais… une nuit tout seul dans ton lit c’est tout de même bien long. Alors, en général sur les coups de 2h, j’entends ta petite voix qui m’appelle, au milieu de la nuit. Si tu es vraiment réveillé tu me dit « maman, tu viens me chercher » si tu es encore dans un demi-sommeil tu chouines seulement. Et moi, bien que profondément endormie, je t’entend presque immédiatement. Alors je me lève, descends l’escalier à tâtons, te prends dans ton lit, tout chaud et ensommeillé. Puis, sur la pointe des pieds, je remonte dans notre chambre en serrant mon petit garçon à demi endormi contre moi. Je te pose délicatement sur notre lit, tu t’installe au milieu, sur le troisième oreiller, celui qui n’attend que ta petite tête.

cododo

Ton papa, bien qu’endormi, pose sa main sur toi et pendant ce temps tu me réclame, d’un ton sans appel, « toutouille maman ».

Alors je me recouche, te prends contre moi et immédiatement tu te mets à téter. Et moi je profite, un court instant, de ton odeur pleine de sommeil et de la douceur de ta petite main dans la mienne. C’est un moment furtif, les hormones d’allaitement me reconduisent bien vite dans les bras de Morphée, je pense que parfois je me rendors même plus rapidement que toi. 

Souvent, quand vient le matin, je ne sais plus à quelle heure je t’ai mis entre nous deux dans le grand lit. Ces apartés de milieu nuit me semblent être plus proches du rêve que de la réalité, parfois j’ai l’impression que je ne me réveille même pas vraiment. Mais, chaque matin, tu es là, entre nous deux. Ton souffle nous effleure, ta respiration nous berce et c’est bien la preuve que je n’ai pas rêvé. 

Ces moments nous sont précieux, à tous les trois. Quand le sommeil nous réunit pour finir la nuit dans notre bulle, c’est comme si l’on faisait le plein d’amour tout en reprenant des forces pour profiter du lendemain. 

Le premier soir où nous nous sommes retrouvés seuls tous les deux, dans notre lit et notre grande chambre rien que pour nous, l’amoureux m’a dit « il est loin quand même » avec un adorable air contrit. 

Finalement, notre tout petit n’est pas loin toute la nuit, ce nouveau rythme tout doux nous permet d’en profiter encore un peu. Car un jour, pas si lointain, je sais qu’on les regrettera nos nuits à trois. 

 

***

Suivez maman chamboule tout !

19 commentaires

  • Biboumam

    C’est le rythme qu’on a longtemps adopté nous aussi ❤️ en grandissant, le rythme change un peu selon les moments, les envies, les voyages mais les moments de tendresse et câlins restent, avec souvent du sommeil partagé et c’est doux…

    • Maman chamboule tout

      J’ai conscience qu’en grandissant le rythme changera petit à petit, mais je ne suis pas vraiment pressée. Tant que les câlins et la douceur restent…

  • Elsa, Famille Plume

    Quelle jolie déclaration à ton fils !
    Ici aussi ma fille nous rejoint dans la nuit, elle a son petit matelas à côté de moi. Lorsqu’elle m’appelle, elle me dit “avec toi maman”. Je me plains souvent de cette situation, mais ton article me fait voir les choses autrement, alors merci !

    • Maman chamboule tout

      Si mon article peut t’aider à voir le bon côté des choses j’en suis vraiment heureuse ! N’oublions pas que tout passe (souvent bien plus vite qu’il n’y parait), et qu’un jour la nostalgie s’invitera certainement lorsque tu te rappelleras de vos moments de cododo…

  • Nanakie

    ♥♥♥ c’est trop mignon ! Vous gardez cette proximité qui manque tant à notre quotidien !
    Nuit dans sa chambre pour notre puce depuis 1 mois aussi… et petit à petit, on vit de moins en moins de réveils nocturne… ça me fait tout drôle… La première nuit, j’ai trouvé notre lit incroyablement grand et froid ! Brrr… !

    • Maman chamboule tout

      Pour l’instant les réveils nocturnes ne s’espacent pas encore mais je sens que j’aurais la même sensation que toi… C’est si bon compenser les absences de la journées par les fins de nuits en famille !

  • Maëliss Doula

    Roooooooh waw! Que tu parles bien de ça!

    Dans notre cas, quand nous sommes rejoint par un des choux… c’est de “mon côté” du lit. Mon mari a le sommeil uuuuuultra sensible et la plus jeune a tendance à donner des coups de poing en dormant! 😀

    Pour ma part, je suis tellement amoureuse de ses moments suspendus ou je les sers dans mes bras… Raaaaaaah, je suis accro.

    • Maman chamboule tout

      Merci beaucoup, ton compliment me touche. J’aime tellement ces moments que lorsque je les raconte « ça coule tout seul », je n’ai qu’à laisser mes doigts faire leur vie sur le clavier…

  • Maëliss Doula

    Roooooooh waw! Que tu parles bien de ça!

    Dans notre cas, quand nous sommes rejoint par un des choux… c’est de “mon côté” du lit. Mon mari a le sommeil uuuuuultra sensible et la plus jeune a tendance à donner des coups de poing en dormant! 😀

    Pour ma part, je suis tellement amoureuse de ses moments suspendus ou je les sers dans mes bras… Raaaaaaah, je suis accro.

  • Aude

    Bonjour, Je me décide à réagir à cet article qui m’a beaucoup touchée !
    Notre fils a 19 mois et il dort entre nous toutes les nuits. Il ne veut pas aller dans son lit pour dormir. C’est vrai que ce sont des moments ressourçants… (même quand il donne des coups de pied à son père…). Je pense que cela m’aide beaucoup à supporter les longues journées au boulot. On n’a du coup plus beaucoup d’intimité avec le papa… Mais ni lui ni moi ne souhaitons brusquer les choses (malgré les interrogations de la famille et des amis parfois…). Je mentirai si je disais que je suis ravie tous les soirs de me coucher en même temps que lui entre 20h et 21h… Finalement, nous sommes tous 2 des couche-tôt… Donc ça nous va ! Je me suis organisée pour lire au lit ! Préparer des projets… Faire des cousettes…etc ! Je mentirai si je disais que je suis toujours sûre d’être dans le “vrai” avec notre cododo qui dure…
    J’allaite toujours mon petit boubou à la demande et selon les nuits il tire plus ou moins sur ma chemise de nuit ! J’ai la certitude que tout ce que nous vivons même dans nos nuits ensemble, le rend plus fort et “scelle ce lien entre nous 3”.
    Merci pour ce partage d’expérience qui m’amène à réfléchir encore et encore sur notre façon d’être parents avec Boubou ! Et m’aide à ne pas oublier qu’un jour, il voudra être tranquille dans sa chambre !

    • Maman chamboule tout

      Merci pour ton commentaire et pour ce que tu nous partages de votre histoire. Comme toi, je suis persuadée que ces moments familiaux renforcent nos liens et aussi la confiance en eux de nos petits bouts.
      Parfois il y a aussi la possibilité de s’organiser pour avoir tout de même des moments en couple le soir. Chez nous, on reste près de notre fils le temps qu’il s’endorme (son papa ou moi) puis on redescend dans le salon et on profite tout de même d’un bout de soirée en tête à tête. Depuis qu’il a sa chambre notre fils adore se coucher dans son lit (tout vient finalement à point à qui sait attendre) ce qui nous offre même des moments tranquilles dans le notre !

  • Marine

    Un joli texte sur ces moments si précieux. Je n’ai jamais fait de cododo avec mes fils, mon mari étant plutôt réticent, mais ça me donne envie tiens ! Mais quand ils ont du mal à s’endormir souvent je m’allonge près d’eux et j’attends qu’ils se calment, ou qu’ils me racontent ce qui les tracasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *