bébé fait la sieste avec maman
Non classé

10 conseils et demi pour aider vos enfants à dormir

Les conseils pour aider nos chères têtes blondes à dormir, toute une histoire !

Je crois que c’est l’un des sujets à propos duquel on lit, et on entend, le plus de choses en devenant parents. Le sommeil de l’enfant est partout, omniprésent, étouffant. C’est d’ailleurs la préoccupation principale de la plupart des parents de notre hémisphère.

Ne nous éloignons donc pas trop du sujet qui tient tous les jeunes parents en alerte. Je dis jeunes parents, mais je pourrais également ajouter primipares, parce qu’il me semble que lorsque l’on a plusieurs enfants on est souvent bien plus détendus, on trop épuisés, et par conséquent on laisse de côté les nœuds de cerveau pour faire au plus simple, et se reposer sur le temps que les primipares passeront, eux, à chercher LA solution miracle. 

Dans notre société où tout ce qui concerne l’éducation doit être pensé, réfléchi, millimétré, où il n’y a plus de place pour l’instinct et le ressenti des parents, le sommeil des enfants posent un terrible problème : il n’est ni rationnel, ni adaptable à souhait à nos obligations et habitudes de vie. 

Le prendre comme il est, à savoir chaotique et instable (rappelons que l’enfant n’acquiert  la capacité de dormir “comme un adulte” qu’aux alentours de 6 ans) et s’adapter au jour le jour nous parait donc impossible.

C’est ainsi que l’on voit fleurir un nombre incroyable de billets sur le thème. Leurs titres sont très variés allant de “10 conseils pour aider bébé à dormir” à “accompagner le sommeil de bébé” et qui ont tous, au delà de leur titre (d’ou mon choix de titre radicalement opposé), un très important point commun : leur inconsistance !

En vérité, à part laisser hurler l’enfant, jusqu’à ce qu’il se résigne au fait que ses proches sont sourds à ses besoins d’amour et de réconfort, il n’existe pas de solution pour que nos rejetons fassent leurs nos nuits si ce n’est pas le moment. J’ai bien eu vent de quelques modèles de luxes qui dorment toute la nuit et tout le temps, mais visiblement il s’agit d’une espèce rare au regard des innombrables articles qui ont pour but de régler les problèmes de sommeil des petits.

 

Petit tour d’horizon des méthodes qui aident bébé à dormir :

Le rituel du soir, bien entendu il est d’une importance capitale celui-là !

On retrouve également les musiques douces et l’histoire, ah non, pardon, il s’agit d’une des composantes du fameux rituel.

Et puis, voyons, et bien c’est tout en fait…

La vérité c’est qu’en matière de sommeil l’enfant est terriblement inconstant (après tout c’est bien connu, il aime faire tourner ses parents en bourrique). Soit on l’accepte et on lui accorde l’attention et la présence dont il a besoin pour s’apaiser, soit on se ronge les freins en cherchant des solutions miracles. 

Personnellement, en bonne maman feignante, j’ai vite opté pour l’option qui fonctionne chez nous, j’ai nommé le cododo. Très souvent décrié, de plus en plus encensé tout de même, il nous permet de dormir et c’est bien le principal ! Ce n’est pas le choix de tout le monde, je le conçois, mais comme rester près de mon fils à lui tenir la main 1h pour qu’il se rendorme en pleine nuit ne me tente guère je préfère le mettre dans notre lit. Un jour, j’y crois, il aura un déclic et hop, il dormira seul (comment ça je rêve, ça a bien marché avec l’acquisition de la continence, pourquoi pas avec le sommeil !). En attendant, comme je n’ai jamais entendu parler des problèmes de sommeil d’ados de 15 ans qui viendraient se glisser entre papa et maman en pleine nuit, j’arrête de chercher la solution miracle qui n’existe pas, et je vous dispense au passage mes dix conseils et demi pour gérer le sommeil de bébé (parce qu’apparemment une bonne blogueuse famille et maternité doit avoir ce genre d’article dans ses tiroirs).

1 tenter de survivre coûte que coûte et quelque soit les moyens employés (de préférence en évitant la violence)

2 ne pas se prendre la tête et faire comme on le sent

4 envoyer balader les donneurs de conseils

5 se rappeler que mettre son enfant dans le placard n’est pas une bonne idée 

6 non n’y pense même pas, le tiroir non plus !

7 quelque soit le lieu où il s’endort, si il dort, on le laisse où il est

8 si l’enfant s’endort en tétant, tétée à volonté, pourquoi s’en priver ?

9 se rappeler que le cerveau humain est un gros farceur 

10 se répéter qu’un jour il sera marié et 

( Le petit demi de la fin…) qu’à ce moment la on se rappellera que c’est quand même tout doux et délicieux de sentir le souffle chaud de son bébé couché au milieu du lit parental familial.

 

Et belle soirée (et bonne endormissement) à tous !

 

 

 

Suivez maman chamboule tout !

18 commentaires

  • Maëliss Doula

    Merci pour cet article très rafraichissant sur le sujet! J’ai moi même écrit un article sur le sujet https://www.maeliss.com/blog/il-fait-ses-nuits-12-outils-a-connaitre-pour-les-nuits-de-nos-enfants/

    Car c’est une question que je reçois très souvent et une raison de prendre rendez-vous très récurantes. Et en même temps, ton article me permet de voir que certaines choses manquent cruellement à mon article comme le cododo!

    Vraiment, je garde l’article en ressource! 🙂

    • Maman chamboule tout

      Merci beaucoup, je suis contente qu’il t’ait apporté quelque chose. Je crois sincèrement que l’on devrait s’inspirer plus des cultures dans lesquelles le sommeil des enfants n’est pas un problème puisqu’ils dorment toujours avec les parents…

  • Charlotte - Enfance Joyeuse

    Merci pour cet article (qui m’a bien fait sourire ;))
    Je pense que tu as pointé avec beaucoup de justesse le « problème » c’est que le sommeil des bébés n’est pas rationnel et ne s’adapte pas à nos vies d’adultes. Et c’est, je pense, le pourquoi qui rend cette question si sensible !

    • Maman chamboule tout

      Je suis contente de t’avoir fait sourire 😀
      En effet, quand on y regarde il n’y a pas vraiment de problème… c’est ce que je souhaite faire comprendre (j’espère y arriver un jour !)

    • Maman chamboule tout

      Hummm… cette sensation toute douce quand on glisse notre nez dans leur petit cou… je me dis toujours que j’ai de la chance, que ces moments sont fugaces et passeront bien vite…

  • Marine

    Je me suis beaucoup énervée avec la mise au lit des garçons le soir. Jusqu’à finalement accepter que chacun ait sa façon d’appréhender le coucher. Je les ai même laissés dormir tous les 3 dans la même chambre et c’était loin d’être la foire, au contraire ! Alors il faut d’abord les observer et accepter qu’on ne trouvera pas la solution à leur place… Mais c’est plus facile à dire qu’à faire !

    • Maman chamboule tout

      Je trouve que c’est une bonne solution de les laisser ensemble, je pense que ça les rassure ! Après tout, nous non plus n’aimons pas forcément dormir seuls !

    • Maman chamboule tout

      De rien, l’humour aide à faire passer certains messages je pense 😉
      Et oui, il t’en faut absolument un sur ton blog, et tel que je te connais ça pourrait être un feu d’artifice d’humour !

    • Maman chamboule tout

      Mais ça alors, je suis démasquée ! En vérité je n’avais pas vu qu’il manquait le 3, tu mérites le prix de la lectrice la plus attentive de la semaine 😉

  • Julie

    Pareil chez nous, on a abandonné l’idée de vouloir la faire se rendormir à tout prix dans son lit la nuit, on ne perd plus de précieuses heures de sommeil. Lorsqu’elle se réveille elle vient dans notre lit ou nous appelle, et dans l’idéal tout le monde se rendort en 2 minutes.
    Eh oui c’est tellement bon de sentir ce petit corps tout chaud au réveil! Ce que j’adore, c’est les petites séances de chatouilles et les histoires qu’elle raconte quand on se réveille.
    Et ma belle-soeur dit comme toi: il y aura bien un moment entre maintenant et son adolescence où elle voudra rester dans sa chambre 😉

    • Maman chamboule tout

      Le sommeil devient tellement précieux quand on est parent qu’il ne faut pas en gâcher une miette !
      C’est chouette une belle-mère qui tient ce genre de propos 😉

  • 3 kleine grenouilles

    Le souffle chaud du bébé, oui… Mais moi, le bébé met des vêtements en taille 10 ans, se taille une place en mode bulldozer et me pique mon traversin quand il vient dans notre lit en pleine nuit. 😉
    Régulièrement, on a un enfant qui débarque dans notre lit… voire deux… voire trois ! Nous sommes rentrés dans la phase microbes. Du coup, entre le nez bouché et la gorge sèche, les réveils vont devenir plus fréquents.
    Sinon, j’ai bien aimé ta liste de conseils. 😉

    • Maman chamboule tout

      Merci 😊
      Alors c’est vrai que le petit bulldozer de 10 ans ça prend tout de suite plus de place que mon microbe de deux ans et demi, respect pour ce partage de lit si altruiste ! Et plein de courage pour la saison des microbes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *