Un an avec toi…

Ce matin, lorsque j’ai commencé la rédaction de cet article, je ne pensais pas le publier sur le blog. Mais après tout, c’est grâce à toute cette année passé à voir grandir petit Lu et à me remettre en question que j’ai créé maman chamboule tout, alors j’ai finalement décidé de partager ce texte un peu spécial avec vous.

Un an avec toi, c’est si long et si court à la fois… J’ai l’impression que c’était hier que tu as décidé de pointer le bout de ton nez, et pourtant il s’est passé tant de choses depuis…

Un an c’est trop court pour avoir le temps de te faire tous les câlins dont j’ai envie mais c’est assez long pour nous permettre de faire connaissance. On a eu la chance d’avoir plein de moments d’échanges pour se découvrir. Combien d’heures ai-je passé à mémoriser tous les petits détails de ta petite main posée sur mon sein pendant que tu tétais ? Combien d’heures ai-je passé à respirer ton parfum de bébé pour être sûr de ne jamais l’oublier ? Combien d’heures ai-je passé à simplement te regarder ?

Il y a un an tu es venu chambouler ma vie et tout mon être… Tu m’as appris une définition de l’amour que je ne connaissais pas, celle de l’amour maternel. Quand la sage-femme t’a posé sur ma poitrine j’ai compris que plus rien ne serait comme avant. Que mon nouveau rôle dans cette vie était de m’occuper de toi et de veiller sur toi, quoi qu’il arrive. J’ai compris que toutes mes priorités allaient être chamboulées mais que jamais je ne le regretterai. À ce moment là je suis devenue ta maman.

Je n’ai pas les mots pour te dire combien je t’aime… je ne peux qu’essayer de te décrire ce que je ressens. L’amour qui m’envahit quand tu me souris, quand tu balbuties maman me fait parfois monter les larmes aux yeux, alors je te serre fort contre moi, ma petite boule d’amour. Quand tu t’endors lové dans mes bras après avoir tété tout ton saoul, quand tu éclates de rire parce que je fais semblant de te manger les pieds, quand tu mets le salon sans dessous dessus car tu es un explorateur, alors je me dis que je n’ai jamais rien vu de plus merveilleux que mon bébé qui s’épanouit.

Quand tu pleurs car tu es épuisé, quand tu dors tout contre moi car tu es malade et que je n’ai plus de place dans le lit, quand les réveils sont nombreux dans la nuit et que le matin il faut tout de même se lever pour aller travailler… je me dis malgré tout que tu es mon plus grande bonheur.

Tu me donnes une force que je n’aurais jamais pensé avoir, pour toi j’arrive à surmonter la fatigue et l’angoisse, par amour pour toi je veux devenir quelqu’un de meilleur. J’aimerais qu’un jour, tu sois fière de moi… Chaque jour je fais des erreurs, et j’espère que tu ne m’en voudras pas trop quand tu feras le bilan, un jour, en grandissant.

Mais chaque jour aussi, grâce à toi, je grandis. Tu es si petit, et pourtant tu m’apprends tellement sur la vie. Alors, mon bébé, mon Lu, mon amour, je voudrais te dire merci. Merci pour tous les moments merveilleux que tu nous offres, pour l’amour inconditionnel que tu nous portes, toi qui n’a besoin que de notre soutien. Merci de m’avoir appris où sont les vraies priorités, et que le reste a si peu d’importance, finalement. Merci de m’avoir poussé à me remettre en question, de m’avoir aidé à comprendre que mes principes éducatifs étaient erronés.

En un an tu as tellement évolué et tellement appris. Tu sais maintenant marcher à quatre pattes, te mettre debout sur tous les meubles que tu rencontres, te cacher derrière tes petites mains, faire coucou, dire papa et maman, manger méticuleusement les miettes de gâteaux tombées sur la tablette de ta chaise haute, faire le bruit des bisous, faire de vrais câlins ou tu glisses ta petite tête dans notre cou, et tellement d’autres choses… A chaque fois que je te vois faire de nouvelles découvertes je suis si fière de toi, et pourtant un petit bout de moi souffre de te voir grandir si vite. C’est égoïste une maman, ça veut garder son tout petit bébé pour elle toute seule, pourtant, aimer, c’est aussi laisser s’envoler… Mais s’il te plait mon Lu, mon tout petit bébé, mon amour, je t’en supplis, ne grandit pas trop vite.

Suivez maman chamboule tout !

3 Comments

  1. Quel joli texte, quelle déclaration d’amour, c’est émouvant 🌹.

    • Maman chamboule tout

      28 mars 2018 at 8 h 52 min

      Merci beaucoup, ton commentaire me touche ! J’ai longuement hésité avant de le publier !

  2. Tu as bien fait de le publier. Ton amour reste personnel et intime mais on peut le lire un peu et voir combien il est beau. Ton article est très touchant. Tu es une maman au top.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*