Tout ce qu’on peut quand même faire avec un bébé

bébé lu dans le slingJe sais, je vous avais promis ce billet pour mardi… J’avais même dit que mon prochain poste serait un “vrai article” en opposition à mes supplications de blogueuse en mal de followers sur les réseaux sociaux. Alors certes, c’est un vrai article, mais plutôt léger, qui annonce le weekend et les vacances qui arrivent à grands pas (pour moi en tout cas, vraiment désolée si ce n’est pas votre cas… Pas sympa ça maman chamboule tout, et ta bienveillance alors ?). Je sens que je m’égare, alors sans trompette ni tambour, l’article en question…

Quand j’étais enceinte, il me semblait que le leitmotiv de la plupart des gens était : « profitez ! Bientôt vous ne pourrez plus ! ». Visiblement, de l’avis général, avoir un enfant c’est dire adieu à sa liberté,  ses loisirs, sa vie même ! Une prison pour les 18 prochaines années à venir. Bref, on nous vendait du rêve…

Je m’attendez donc à revoir à la baisse mes envies de balades et d’escapades, et puis bébé Lu est né. Il est arrivé en avance comme vous le savez déjà, si vous me suivez depuis quelques temps, et puis sinon je vous l’apprends ! Mais avec un peu plus de 3 semaines d’avance ce n’était pas non plus un prématuré et tout allait bien malgré son poids plume. Il est né un lundi, nous sommes rentrés à la maison le vendredi et le samedi nous partions déjà en escapade. J’ai tout à fait conscience que j’ai eu beaucoup de chance. Un accouchement relativement facile, une petite episio mais rien de bien méchant et surtout un bébé qui tète direct, tac tac 5 minutes après avoir pointé le bout de son nez. Et tout ça sans crevasse ni douleur à part les premières montées de lait qui piquent quand même, avouons le. Alors entendons nous bien, je ne dis pas que toutes les femmes doivent être au taquet le lendemain de leur accouchement, je sais que chaque corps est différent, que chaque naissance et chaque bébé également. Mais j’aimerais aussi faire savoir que c’est possible, que tout peut bien se passer.

Tout ça pour dire que le samedi nous faisions une heure de route pour aller passer la journée en famille. La soeur de papa d’amour, qui vit loin de nous, avait prévue sa venue bien avant l’arrivée de bébé Lu et j’ai eu envie de saisir cette occasion pour la voir et lui présenter son neveu.

Cette escalade est sûrement un peu exceptionnelle, je ne l’aurais pas fait si ça n’avait pas été pour le plaisir de voir un membre de la famille que l’on a pas la chance de cotoyer souvent mais j’en garde un très bon souvenir. Bébé Lu a passé une bonne partie de la journée accroché à mon sein et j’ai profité tranquillement tout en le câlinant, peut-être même en le couvant ! Je n’ai pas eu envie qu’il passe de bras en bras, il venait de quitter son cocon douillet bien au chaud dans mon ventre et nous n’avions pas envie de le perturber.

Pour continuer sur la lancée des escapades, bébé Lu avait 1 mois et demi lorsque nous sommes partis en weekend pour la première fois, en Touraine chez des amis. Il y a visiter son premier château, et pas n’importe lequel, Chambord s’il vous plaît (bon d’accord, ce n’est pas mon préféré, mais c’est quand même classe, non?). Il était bien au chaud dans le sling contre son papa et il a dormi toute la balade puis s’est tapé un petit casse croûte tranquille sur un banc dans les jardins.

tétée a Chambord

Vous le devinez, le glouton qui tète ?

Pour l’anniversaire de ses deux mois nous étions en Normandie, parti faire du bateau. Il a donc fait sa première sortie en mer, et comme d’habitude, imperturbable, il a tété et dormit confortablement installé dans nos bras.

bébé bateau

Tiens, j’avais jamais tétée sur l’eau…

bébé bateau 2

Depuis, nous avons visité en famille ou entre amis un bon nombre châteaux, jardins, musées, … Bébé Lu passe toujours la balade confortablement installé dans le sling, le porte bébé ou le mid taï, selon nos humeurs. Quand il a besoin de téter on se fait une petite pause, pareil quand c’est l’heure de déjeuner ou de goûter. Nous nous adaptons à son rythme.

Je pense que l’on peut emmener nos enfants à peu près partout, évitons peut-être tout de même les raves parties ou l’ascension de l’Everest, quoique, avec un bon moyen de portage… Plus sérieusement, il faut bien sûr adapter notre rythme, l’enfant devient la priorité et cela est incontestable. Mais il est tout fait possible de partir en vadrouille, week-end, vacances sans que l’enfant soit un frein, contrairement à ce que l’on voudrait nous faire croire.

Je pense que même qu’il est important pour l’enfant de découvrir de nouveaux horizons. Nos rejetons sont naturellement curieux, pourquoi ne pas en profiter pour aiguiser un peu cette envie de découverte ? C’est l’occasion pour eux d’apprendre énormément de choses tout en développant leur capacité d’adaptation.

Alors cessons de voir nos enfants comme des freins et intégrons-les plutôt à notre vie et à nos envies car plein de belles découvertes nous attendent en famille !

Et chez vous, ça se passe comment ?

Suivez maman chamboule tout !

15 Comments

  1. Je pense en effet qu’on peut tout à fait bouger avec des tous petits ; au delà des 6 mois du bébé, c’est plus compliqué car ils n’arrivent pas forcément à s’endormir ailleurs que dans leur lit. Comment cela se passe pour vous maintenant qu’il est plus grand ?

    • Maman chamboule tout

      21 juillet 2018 at 10 h 49 min

      Et bien bébé Lu dort mieux dans un porte bébé que dans son lit pour les siestes en général donc pas de problème ! Et on a la chance d’avoir un poids plume, 8,5 kg à 15 mois donc pas de soucis pour le porter ! Mais peut être qu’en effet lorsqu’il grandira ça sera plus compliqué !

  2. Tout ça est possible grâce a l’allaitement rappelons le,car sinon il faut se trimballer une cantine de l’armée avec le matos lol. Après 6 mois j’ai continué les vadrouilles avec poyssette pliante légère. Si on les habitue a y faire des dodos et qu’il y a leur doudou dedans ils y dorment très bien quand ils deviennent trop lourds pour le portage. Pour les doudous j’ai toujours pris des carrés de couche( langes en coton bio) qui servent a tout: serviette, parasol, paravent, couverture légère , j’en avais un stock et je leur donnais dès la naissance, ça devenait leurs doudous. Lavable, interchangeable, on se retrouve pas en panique a 200km de la maison avec un doudou oublié, le seul et unique introuvable lapin crasseux…😂

    • Maman chamboule tout

      21 juillet 2018 at 10 h 56 min

      Oui tu as raison, l’allaitement facilité grandement les déplacements car on ne trimballe que ce qui est déjà accroché 😂
      Mais je pense que même avec un bébé au biberon ça doit se faire… la logistique est juste plus contraignante !
      Pour le doudou en réalité bébé Lu n’en a pas vraiment ! Il a bien une peluche Idefix qu’il aime particulièrement mais si elle n’est pas là ça ne l’empêche pas de dormir non plus. Je pense qu’en fait son doudou c’est un peu moi ! Par contre quand j’étais petite j’avais aussi ces fameux langes et c’est vrai que leur côté interchangeable est hyperactif pratique !

  3. Comme toi ma louloute n’a jamais été un frein à nos envies de sortir. On a même fait plusieurs restau. Ça commence à devenir compliqué maintenant qu’elle marche et surtout qu’elle veut tout toucher et si s’est impossible elle crie très très fort …. donc les musées on va éviter pour le moment 😂

    • Maman chamboule tout

      21 juillet 2018 at 17 h 38 min

      Je te comprends ! C’est vrai qu’en grandissant ça peut se compliquer un peu… pour l’instant bébé Lu ne demande pas encore à descendre du porte bébé mais quand ce sera le cas il va falloir s’adapter !

  4. Bonsoir par ici,
    Je pense que tu as totalement raison. Chaque maman est libre de choisir le moment qui lui convient au mieux et rien ne l’empêche de sortir au lendemain, un ou deux mois après son accouchement…
    Je me souviens bien d’une anecdote un peu agaçante pour moi. J’étais de sortie avec ma princesse, elle devais avoir un bon mois. C’était une petite ballade qui devait probablement avoir un but précis (pédiatre, pharmacie ? je ne me souviens plus) par contre je me rappelle bien de l’instant ou deux adolescentes se sont parlé entre elles à ma droite sans m’interpeller directement.
    Elles disaient quelque chose du genre : « Non mais j’hallucine quoi, son bébé à deux semaines et elle sort comme ça dans la rue au lieu de se reposer, non mais… blablabla ». –‘
    J’ai fais mine de n’avoir rien entendu et je n’ai rien dit mais j’ai pensée très fort « de quoi je me mêle ».
    Ma fille avait un mois.
    Et même si elle n’avait eu que deux semaines…? et alors ? C’est MA vie.
    Je me sentais prête à faire une courte distance avec elle dehors en toute sécurité.
    Parfois les gens se permettent des réflexions, des interprétations… c’est fou.
    En tout cas merci pour ton article.
    Au plaisir de te lire de nouveau :*
    EM.

    • Maman chamboule tout

      22 juillet 2018 at 9 h 23 min

      Merci EM d’avoir partager cette anecdote avec nous ! Comme quoi, quand on a pas d’enfant les préjugés sont bien ancrés ! Avec un peu de chance elles changeront quand elles seront confrontés à la situation !

  5. Coucou ! Je partage ton point de vue. Avoir un enfant ne veut pas dire ne plus rien faire et tant que les parents sont OK pour des escapades avec leur tout-petit, pourquoi s’en priver? 😉 Comme tu le dis si bien, cela est d’autant plus intéressant pour les parents que pour l’enfant qui découvre beaucoup de choses en la présence de ceux qu’il aime le plus au monde 😉
    Merci pour ton billet qui sent bon les vacances haha 😉

    • Maman chamboule tout

      22 juillet 2018 at 11 h 29 min

      Coucou Charlotte ! Merci pour ton commentaire ! Toi tu dois avoir l’habitude des escapades avec les petits dans ton métier ! Vous les emmenez en balade ?

  6. Coucou, je suis entièrement d’accord avec toi ! Cracotte n’a jamais été un frein à nos sorties/voyages. Nous avons déjà traversé la France avec elle, et fait des longs voyages en avion… Cela nécessite, selon moi, seulement plus d’organisation et un respect de leur rythme. Nous tentons notre première escapade à 4 dans quelques semaines et nous avons hâte !

    • Maman chamboule tout

      23 juillet 2018 at 21 h 00 min

      Je suis contente de voir qu’en fait les enfants ne sont pas un frein pour beaucoup de famille ! Autour de moi il y a pas mal de couples qui ont presque « arrêté de vivre » et c’est un peu pour ça que j’ai écrit cet article ! En tout cas merci à tous pour vos commentaires, c’est ce qui rend ce blog vivant !

  7. Nous avons vu très peu de différence avec l’arrivée de Tess. Bien sûr, il a fallu un petit temps d’adaptation mais elle nous accompagne partout et nous n’avons que peu restreint nos activités. Et tu sais quoi? Elle adore ça 😉

  8. Les jujus sont nés un lundi par césarienne. Samedi nous sommes allés tous les trois au supermarché en poussette double pour faire nos première courses en tant que famille. Bon bien sur je n’ai rien porté hein ;).

    On m’avait dit de ne pas sortir un bébé avant ses 3 mois, rapports aux microbes tout ça tout ça. Oui mais bon quand un bébé a des frères et soeurs plus grands, eux sortent et peuvent tout à fait lui refiler les dits microbes, idem pour papa et maman. Mais ça ne vaut que pour des enfants non préma et en bonne santé.

    A 2 mois nous avons fait 600km (aller simple) en voiture. A 4 mois nous nous baladions dans les musées de Paris. Aujourd’hui ils aiment découvrir de nouveaux endroits, de nouvelles sensations. Pour eux, c’est naturel.

    • Maman chamboule tout

      25 juillet 2018 at 20 h 45 min

      Allez faire les courses à quelques jours d’une césarienne je dis chapeau parce que c’est quand même une opération, sans compter la fatigue occasionnée par le fait de t’occuper des jumeaux ! Après, chacun se remet à son rythme…
      Par contre ne pas les sortir avant 3 mois on ne me l’avait jamais faite celle là ! Chez nous on aime se promener et sortir en famille, je n’imagine même pas rester enfermée 3 mois, j’aurais déprimé ! Les gens ont quand même des idées étranges parfois… et puis je ne pense pas que mettre les enfants sous cloches soit une bonne solution !
      Merci d’avoir partager ici quelques anecdotes de vos débuts avec les enfants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *