http://maman-chamboule-tout.fr
P'tits bouts de vie

Test des culottes menstruelles Fempo, Plim et Réjeanne

Je vous ai assez fait languir depuis mon dernier post sur le sujet (pas facile de trouver le temps d’écrire en confinement, je sais on marche sur la tête mais j’ai plus de temps d’habitude) bref… venons-en au fait et au test des fameuses culottes.

 3 marques ont eu la gentillesse de me faire confiance et je les en remercie vraiment ! 

J’ai donc en main 3 petites culottes menstruelles des marques Fempo, Réjeanne et Plim, il ne me restait plus qu’à les tester ! Je précise que c’était il y a plus de 6 mois, j’ai du mal à croire que l’on puisse réaliser un test efficace sur un seul cycle

 

Alors voilà, je vous livre mon avis et le résultat de mes tests, particulièrement concluant !

 

Les culottes de règles en général

En ce  qui concerne les 3 marques que j’ai eu la chance de tester, je suis unanime : c’est génial ! Mais pourquoi ?

 

Tout d’abord : le confort 

Pour moi c’est primordial (je ne sais pas si c’est le fait de vieillir…) et à ce niveau je n’ai pas été déçue. On ne ressent pas du tout de gêne liée à la protection contenue dans la culotte, on a l’impression de porter un sous-vêtement normal et c’est vraiment appréciable. Car si il y a bien quelque chose que je ne supporte pas c’est la sensation de la serviette hygiénique qui bouge, créait une grosse sur-épaisseur inconfortable et tire les poils pubiens (vous avez dit glamour ?). Le critère confort est donc vraiment rempli !

 

La capacité d’absorption

Et oui Jeannette, à la base les culottes menstruelles sont faites pour absorber ! Je suis porteuse d’un DIU au cuivre, j’ai donc des règles assez abondantes et pourtant je n’ai eu aucun soucis. Je mets la culotte le matin en sortant de la douche, vers 6h45, et je l’enlève le soir entre 18 et 21h selon l’heure à laquelle j’ai le temps de me laver. Je les garde donc au minimum 12 h et je n’ai jamais eu de fuite. Pas de sensation d’humidité, après chaque écoulement le sang est rapidement absorbé. Je n’ai pas remarqué d’odeur désagréable non plus, mais je tiens à préciser que j’ai un très mauvais odorat.

 

L’entretien

Ce n’est vraiment pas compliqué à entretenir ! On rince la culotte à l’eau froide après l’avoir enlevé jusqu’à ce qu’il n’y ai plus de sang et après hop, à la machine à 30° avec le reste du linge mais sans adoucissant (ça rend la protection imperméable, l’absorption devient moins bonne). L’intérieur de la culotte étant doublé en tissus noir, j’ignore si il reste des petites taches mais en tout cas on ne les voit pas.

Autant le lavage est rapide, autant le séchage est long ! L’insert absorbant met au minimum une trentaine d’heure à bien sécher (mon étendoir est installé près d’un radiateur dans une maison chauffée à 20-21°c). Moi qui m’étais dit “je la lave le soir et hop je la remets le matin”, c’est raté ! Si vous vous lancez dans l’aventure culotte menstruelle n’oubliez pas de prendre le temps de séchage en compte dans le calcul du nombre de culottes dont vous aurez besoin

Le seul détail qui peut, éventuellement, poser soucis, me semble être le contact direct avec le sang lors du rinçage. Personnellement cela ne gène pas, mais dans le cas d’une femme peu à l’aise avec son corps et le sang cela peut être un frein.

 

Maintenant, venons-en aux particularités de chaque marque !

Fempo

J’ai reçu la Fempo en premier, je commencerai donc par vous parler de celle-ci. Les culottes Fempo sont fabriquées en France et en Tunisie avec des tissus français et italien certifié OEKO-TEX 100. La marque à chercher à minimiser l’impact écologique en choisissant des fournisseurs et des ateliers en France ou dans des pays peu éloignés.

Niveau qualité, rien à redire ! Après 6 mois d’utilisation elle n’a pas bougé. Le site conseille, si l’on hésite entre deux tailles, de choisir la plus grande, j’ai donc pris un 38 (je fais plutôt un 36). La culotte taille très bien, ni trop petite ni trop grande, comme la maison des 3 ours dans Boucle d’or tient (je ne pensais pas que le confinement me montait déjà à la tête mais il faut croire que je me suis trompée). Niveau efficacité et confort, comme évoqué plus haut, c’est juste parfait ! Le style Fempo et sobre et simple, pas de chichi.

 

Plim

J’ai ensuite reçu la Plim. Fabriquée en France avec des tissus certifiés OEKO-TEX 100 et un coton bio certifié GOTS pour les parties au contact de la peau. C’est la seule à être composée en partie de tissus bio. Elle remplit tous les critères écologiques ! Comme pour sa copine testée en premier, rien à redire niveau qualité, confort et absorption. Je pense qu’elle taille bien. En revanche j’ai été déçue par la forme de la culotte. Elle remonte très haut, pas loin du nombril et dépasse de certains pantalons. Je sais bien qu’on la porte durant une période particulière mais, malgré tout, je n’aime pas trop son esthétique. Cela dit, il s’agit vraiment d’une question de goût qui ne remet pas du tout en cause la qualité et l’efficacité du sous-vêtement.

 

Réjeanne

La dernière, qui est ma chouchoute niveau look, c’est la Réjeanne ! Je l’ai choisi jaune, il s’agit de ce modèle.

Elle est également fabriquée en France à l’aide de tissus certifié OEKO-TEX 100. Niveau qualité, confort et absorption, comme les autres elle assure. Mais, ce que j’aime vraiment c’est son style ! Ce n’est pas grand chose mais ses petites dentelles font la différence et me permettent de me trouver jolie dans ma culotte (c’est tout bête mais ça m’aide à me mettre de bonne humeur le matin). J’aime le choix offert par cette marque qui propose plusieurs designs différents et pas seulement une déclinaison de couleurs sur des formes basiques. Il s’agit, bien entendu, d’un avis vraiment personnel mais l’esthétique compte lorsque je choisis quelque chose et Réjeanne assure à ce niveau. La culotte que j’ai essayé me semble très bien tailler, on peut donc se fier au conseil du site et choisir notre taille en fonction de nos mensurations. 

 

Pour conclure ce petit billet test des culottes menstruelles je vous recommande ces 3 marques les yeux fermés, vous n’avez plus qu’à choisir le style qui vous plaît !

Le dernier point m’ayant séduite chez ses 3 marques se situe dans leur communication ! Les mannequins sont de vraies femmes ! Plusieurs types de morphologies sont représentées et aucun corps n’est parfait !

Bien entendu, si d’autres marques souhaitent m’envoyer leurs modèles je les testerais avec grand plaisir et ferais un retour ici ! 

J’attire tout de même votre attention sur les culottes vendues à petit prix sur le web. Leur provenance est souvent floue, difficile de savoir exactement où et comment elles sont fabriquées. Il est certain que les marques françaises ont un coût mais la qualité, tout comme l’éthique, sont au rendez-vous !

***

Et vous, avez-vous testé les culottes menstruelles ? Un avis à partager ? Ce billet vous a-t-il donner envie de vous lancer ?

 

Suivez maman chamboule tout !

15 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *