P'tits bouts de vie

Rien n’est jamais acquis !

Lorsqu’on attend son premier enfant (peut être aussi les autres d’ailleurs…) on entend tout un tas de conseils et d’affirmations concernant la parentalité et l’éducation. Elles ne sont pas toujours vraies, ni toujours de bons goûts d’ailleurs. En revanche, si il y a une affirmation que l’on peut clamer sur tous les toits sans jamais se tromper c’est celle-ci : « Rien n’est jamais acquis en matière d’éducation ! ». Sus à l’ennemis,  à bas les livres qui nous décrivent le déroulement, étape par étape, avec des âges bien précis, de l’évolution de nos rejetons.

Bébé Lu a fait ses nuits à 10 semaines, des vraies nuits, le pied total, genre 21h-6h30 et après il se rendormait facilement jusqu’à 9h. J’ai fait ma maline en paradant, tel le paon déployant ses plumes multicolores. « Ah bon, le tien se réveille encore 2 fois, à 3 mois ? Ma pauvre, le mien fait ses nuits sans problèmes depuis déjà quelques temps !” Et bam, dans ta face le retour de manivelle lorsque vers ses 5-6 mois, au moment ou j’ai repris le travail, bébé Lu s’est mis à se réveiller à nouveau !

Autre anecdote, concernant l’alimentation cette fois ! Vers 11 mois, lasse des purées lisses, mon fils refusait catégoriquement de se nourrir d’autre chose que de pain (enfin il tétait tout de même, n’appelez pas les services sociaux tout de suite !). Suite une une réflexion des plus intelligentes dont je remercie ma belle-mère, nous nous sommes dit qu’il en avait peut-être assez des purées. Bingo, après l’avoir mis à table avec nous on s’est aperçu qu’il goûtait à tout, mangeait presque de tout et avec bon appétit ! Victoire ! Fini les batailles de purées ! D’ailleurs je vous en parlais ici. Mais encore une fois nous avons crié victoire trop tôt. Finalement, quelques mois plus tard, c’est la grosse galère, celle qui te donne envie de t’arracher les cheveux quand il retourne pour la douzième fois son assiette pleine en refusant catégoriquement d’ingérer quoi que ce soit (le seul qui profite de ses moments c’est le chien, on s’est même demandé s’ils n’avaient pas un accord tous les deux).

On pourrait aussi évoquer les couchers qui se passaient si bien il y a encore deux semaines alors que maintenant je suis obligée de l’accompagner chaque soir dans le sommeil…

Des exemples comme ceux-là, je suis certaine que tous les parents en ont des tas (si ce n’est pas le cas faites profil bas pour éviter de vous faire lyncher). Alors, aujourd’hui, j’ai envie d’affirmer qu’en matière d’éducation rien n’est jamais acquis et qu’il est temps de brûler sur la place publique tous les manuels qui font croire aux futurs parents innocents que leur enfant suivra une évolution linéaire, sans régression aucune, jusqu’au jour ou il quittera le domicile familiale, son meilleur diplôme en poche, pour aller gagner plein d’argent !

Et vous, faîtes-vous parti des heureux veinards chez qui tout roule (oui ceux auxquels j’ai demandé de faire profil bas…) ou êtes-vous, comme nous, des galériens de la parentalité par moment ? 

Suivez maman chamboule tout !

13 commentaires

  • 3 kleine grenouilles

    Je vais me faire un peu l’avocat du diable. J’ai acheté le livre sur la grossesse et celui sur l’enfant de Laurence Pernoud et j’en ai été très satisfaite (je ne sais pas si tu parles de ceux-là ou pas), notamment parce qu’elle dit toujours que c’est une moyenne et que les enfants peuvent acquérir quelque chose plus tôt ou plus tard sans que ça soit pathologique. Par ailleurs, quand on a un enfant avec un retard de développement pathologique, ça peut être très utile de connaître ces moyennes afin de peut-être identifier rapidement un retard dans les acquisitions et de pouvoir mettre en place les thérapies nécessaires.
    Sinon, chez nous, ce qui est acquis un coup et le coup d’après plus du tout, ce sont les nuits. La petite se réveille encore très souvent la nuit ou si elle dort d’une traite, elle se réveille ensuite à 4h du matin et ne se rendort plus jusqu’au soir. C’est fatigant !

    • Maman chamboule tout

      Je n’avais pas pensé à ton point de vu concernant les enfants ayant un retard mais c’est une très bonne réflexion, en effet dans ce cas la, avoir des fourchettes d’âge peut s’avérer bien utile ! En réalité je ne pensais à aucun livre en particulier mais à l’ensemble des infos qu’on nous rabâche tout le temps comme si c’était une évidence que les enfants fassent leurs nuits à 3 mois. Je pense qu’il faut oser dire la vérité, que les acquis vont et viennent et que c’est normal… Et surtout, comme je le retrouve dans tous les commentaires, je pense qu’il faut qu’on intègre que le sommeil d’un enfant c’est compliqué, tout simplement car ils n’ont pas les mêmes cycles que nous, afin que les parents cessent de croire que leurs enfants ont des problèmes quand ils ne font pas leurs nuits à 3 mois !

      • 3 kleine grenouilles

        On ne sait pas à l’avance si notre enfant aura des problèmes de santé ou pas. Mes deux grands ont eu un développement classique, mon grand plutôt en avance sur le langage et en retrait sur la motricité et ma moyenne développant motricité et langage de concert. Pour ma petite, ça a été très utile que j’ai cette première idée des moyennes dans les acquisitions, ça m’a permis de tirer très vite la sonnette d’alarme afin qu’elle ait la bonne prise en charge le plus tôt possible.
        Le sommeil… un vaste thème ! Avec trois enfants, nos nuits complètes sans aucune interruption sont rares… 😉

  • Nanakie

    Team galérienne !
    De belles nuits dès 7 semaines de vie, et un gros retour du boomerang vers 9 mois : 2… 3 … 4 réveils par nuit !!! Et ça dure encore, à 15 mois….
    Idem niveau nourriture, où l’on passe notre temps à switcher entre les purées et les morceaux, c’est par périodes… bon, on suit le mouvement (et on s’arrache quelques mèches de cheveux au passage … !).
    On l’a aussi vu avec la langue des signes : quelques mots étaient acquis, elle les faisait puis soudainement plus un seul signe … alors qu’elle comprenait toujours très bien lorsque c’est moi qui signait !

    • Maman chamboule tout

      Ça me fait plaisir de réaliser qu’en fait ça se passe pareil partout, non pas pour avoir des compagnons d’infortunes hein, juste parce qu’en fait cela nous montre que c’est normal et du coup je trouve qu’on a plus de facilités à l’accepter ! Courage pour les nuits, je sais que le cododo ne fonctionne pas chez vous et j’imagine à quelle point tu dois être fatiguée…

  • WorkingMutti

    Je le suis bien faite avoir pour les nuits aussi ! Je me disais naïvement que j’avais de la chance. A 3 ans, j’ai encore le droit à au moins un réveil nocturne pour Yoann toutes les nuits. Idem pour Samuel.

    Bon j’avoue que niveau repas j’ai jamais eu de mal, ils ont des excellents coups de fourchette et adorent découvrir de nouvelles saveurs. Enfin pour Samuel ça consiste aussi à piquer des petits bouts dans les assiettes de ses frères XD.

    • Maman chamboule tout

      J’adore l’image de petit qui picore dans l’assiette des grands, c’est trop chou ! Pour les réveils nocturnes des grands je ne voudrais pas te décourager mais grande Ju s’est réveillée au moins une fois par nuit jusqu’à 6-7 ans environ (et comme par hasard j’ai lu qu’à partir de 6 ans le sommeil des enfants change et les phases se rallongent !).

  • une mummy

    Le parcours est très similaire ici! Nuits acquises à 3 semaines (22h-6h30) puis stoppées net lorsque j’ai repris le boulot aussi! Puis elle les a refaites au bout d’un bon mois. Ca va et vient depuis, globalement elle les fait, mais il peut arriver que ça cafouille pendant 2 semaines sans raison clairement identifiée. Quant à l’alimentation, hein, tu connais la galère ici. Par moments elle avalera une moitié de purée avec morceaux, puis plus rien pendant 1 mois. Pareil concernant le lait, elle peut engloutir un biberon de 180 ml un soir et ne plus en vouloir le lendemain. Le coucher est aussi plus compliqué actuellement, on a modifié le rituel afin qu’elle s’apaise car elle s’agite beaucoup le soir. Quant à l’écoute, c’est dur ces temps-ci, je pense que ce que je traverse y joue un certain rôle. « Rien n’est jamais acquis » est bien vrai mais, heureusement, « tout finit par passer! »

    • Maman chamboule tout

      En effet je pense que nos enfants ressentent ce qui ne va pas, quand nous sommes tendus ils le sont aussi ce qui explique beaucoup de chose. Je te souhaite plein de courage dans les moments difficiles que vous traversez et j’espère que niveau alimentation ça s’améliorera petit à petit !

  • Charlotte - Enfance Joyeuse

    Je suis bien d’accord avec toi ! Un enfant ne grandit pas de manière linéaire ! Rien n’est jamais acquis et je dirais même que la régression est importante pour eux !!!
    PS / Bon courage pour le nouveau rituel d’endormissement qui j’espère ne te pèses pas trop.. 🙂
    A bientôt !

    • Maman chamboule tout

      C’est certain que tu es bien placée pour observer tous les types de développement possibles et je suis certaine qu’ils sont multiples.
      Pour l’instant je reste près de lui pendant qu’il s’endort en attendant patiemment que cette phase passe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *