À la base je vous préparais un article sérieux et tout, j’avais même réuni des données scientifiques… mais j’ai pris du retard sur la rédactions de ce billet top niveau. Et puis on a été se promener au parc par cette belle et fraîche après-midi d’automne et j’ai eu envie de partager ce moment avec vous. Donc, entendons-nous clairement sur le fait que cet article ne sert à rien, ne vous apprendra rien et ne fera pas naître de folle réflexion en matière d’éducation dans nos esprits, mais tant pis, j’avais quand même envie de le faire !

j’adore les moments qui semblent suspendus dans le temps, où on ne fait que profiter, où l’on prend son temps. On peut observer son enfant, le voir apprendre et évoluer sous nos yeux et ça c’est magique !

Quoi de mieux qu’une après-midi d’automne pour cela ? Cette saison est comme un dernier répit avant l’hiver, on sent encore un peu la chaleur du soleil sur nos visages même si on a ressorti les manteaux. Les couleurs sont superbes mais on sait que ça ne durera pas, alors on savoure ces instants avant que n’arrive la grisaille tout en écoutant Cabrel nous chanter Octobre (je sais, niveau chanson française j’assure)…

Et vous, vous aimez l’automne ?

Suivez maman chamboule tout !

8 thoughts on “Redécouvrir les plaisirs d’automne… ou l’article qui ne servait à rien”

    1. C’est certain que pour toi l’automne annonce un joli changement en perspective avec l’ouverture de la boutique qui se profile 😉

    1. Oui l’atmosphère cocooning est un point sympa de l’automne ! Par contre j’avoue que contrairement à toi l’été me manque quand même déjà un peu…

    1. Merci Charlotte pour ce gentil commentaire 😉
      En créant le blog je m’étais dit que je ne parlerais pas de choses « futiles » mais finalement… alors j’essaie d’y mettre de la poésie !

  1. L’automne pour moi c’est THE saison de l’année: on rentre à l’école, on remet les manteaux, on se dirige doucement vers Noël. Et puis les parcs se vident un peu donc on est plus tranquille. Et les enfants reviennent les poches pleines de châtaignes comme si c’était des lingots d’or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *