Il y a déjà quelques temps, je vous racontais ici comme j’ai vite délaissé ma poussette et adopté le portage. Quelques mois plus tard, je suis toujours une inconditionnelle du portage, même si bébé Lu l’est un peu moins à mon grand regret…

Mid tai 1

Nous comptons d’ailleurs un nouveau moyen de portage dans notre placard : le mid taï que j’aime tellement que je voulais vous en toucher deux mots (qui fait un peu râler papa d’amour car 4 porte-bébés ça sert à rien d’après lui, mais c’est un autre sujet…).
Le mid taï, c’est un joli mélange entre l’écharpe de portage et le porte-bébé ergonomique. On retrouve la souplesse de l’écharpe car ce n’est que du tissus assez léger, contrairement au pré-formé qui est plus rigide, et la facilité d’installation du porte-bébé. Deux noeuds en tout, l’idéal pour moi qui ne suis pas une experte en nouage d’écharpe. On commence par nouer les deux bandes de tissus constituant la ceinture autour de la taille, on installe bébé tout en tenant d’une main l’assise, on continue à le maintenir toujours à une main pendant qu’on passe les bretelles, on emberlificote tout ça, un nouveau noeud et le tour est joué ! Je ne vous ferais pas un cours détaillé sur le nuage du mid taï, il y a plein de bonnes vidéos sur le sujet sur Youtube.
En revanche, j’ai envie de vous faire un retour sur mes impressions concernant cette belle découverte ! Car oui, je suis très heureuse d’avoir trouvé ce nouveau joujou.

Mid tai 2

Un seul mot d’ordre : le confort ! Une fois bébé bien harnaché dans le mid taï, magie magie, j’ai l’impression de ne rien porter ou presque ! Je ne sais pas à quoi c’est dû mais quelle légèreté, aucune sensation de poids écrasant mes petites épaules de frêle maman, juste le plaisir de sentir bébé Lu bien installé tout contre moi ! Nous avons été au zoo de Beauval (vous savez le Disneyland du zoo) toute une journée, j’ai porté bébé Lu 5h durant, avec un pause d’1h30 pendant laquelle j’avais passé le relais à papa d’amour, sans souffrir, ni du dos, ni des épaules, magique je vous dis !
Du côté du porté le confort semble également optimal. La position est parfaitement ergonomique, bébé est bien assis, avec le dos légèrement arrondi. Il s’y endort en quelques minutes, signe que, tout comme maman, le mid taï il adhère carrément !

La facilité d’installation est aussi un gros plus, en 30 secondes nous sommes prêts à aller nous balader. Il est très facile d’ajuster la hauteur à laquelle on porte l’enfant ainsi que la pression. Bébé Lu aime bien pouvoir bouger dans tous les sens en grandissant donc je fais en sorte de “laisser du mou” au moment du nouage. De plus, je peux facilement le redescendre pour qu’il tète durant la balade si besoin.

Il est aussi possible de le porter en dorsal et en asymétrique sur la hanche. J’ai essayé une fois de le mettre sur mon dos mais je ne suis pas très à l’aise avec la manipulation alors je n’ai pas réitéré. Quant à la position sur la hanche je n’ai pas testé, d’une part il commence à être lourd pour ce type de portage, d’autre part si je veux aller vite et que je n’ai pas de longue distance à parcourir j’utilise toujours mon sling.

Le dernier point positif c’est, je trouve, l’esthétique. C’est pas le plus important me direz-vous, et je suis d’accord mais j’aime quand c’est joli, on ne se refait pas. Et je trouve que ces bandes de tissus qui se croisent et la forme des bretelles légèrement froncées qui épousent les épaules, et bien c’est plus joli que mon porte-bébé avec ses grosses bretelles et tous ses clips qui pendent partout. Je ne l’aurais pas acheté juste pour ça mais puisque ça me parait un petit plus je le souligne.

Mid tai 3

Maintenant il nous faut tout de même aborder les points négatifs. Ben oui, rien n’est jamais tout rose, il ne faut pas exagérer ! Le premier, c’est le manque de maintien de la tête quand bébé dort. Il y a bien un espèce de mini appuie tête intégré mais pour un enfant de 17 mois ça ne suffit pas, or n’oublions pas que le mid taï est vendu pour aller jusqu’à 15 kg. Du coup, lorsque bébé Lu s’endort je lui tient la tête d’une main mais c’est moyennement pratique.
Le second point négatifs se sont les pans de tissus qui trainent partout ! Je ne suis pas spécialement maniaque (ou tout du moins je le suis beaucoup moins depuis que mon fils se fait des coiffures au poisson en mangeant) mais quand même, ramener toutes les feuilles mortes du parc à la maison c’est chiant embêtant. J’ai commencé à utiliser le mid taï au printemps donc depuis que je l’ai il a fait relativement beau, mais je ne pense pas que je m’en servirais cet hiver au risque d’avoir les pans plein de boue.

Pour finir un petit point sur le portage et bébé Lu… Parce que oui, bébé Lu grandit et ses goûts changent ! Depuis qu’il marche, il y a environ, deux mois donc, il a plus de mal à accepter d’être porté. Il passe son temps à se tortiller dans tous les sens pour descendre dès que quelque chose l’intéresse. De plus, il a envie de marcher, maintenant qu’il est bipède il compte bien en profiter et s’entraîner pour courir plus vite après sa soeur, des fois qu’il ait le temps de la suivre dans sa chambre avant qu’elle ne ferme la porte. Alors on jongle, un coup porté, un coup au sol, on s’adapte… et mon coeur se serre un peu à l’idée de moins le porter mais le bonheur de le voir grandir me réconforte !

Et vous, avez-vous déjà tester le mid taï ?

Suivez maman chamboule tout !

6 thoughts on “Petit point portage avec le mid taï”

    1. Oui, quand l’enfant grandit et qu’il veut sans cesse monter t descendre ça se complique mais peut-être que ça évoluera encore, avec un peu de chance !

    1. Je te donne tellement raison EM !Et bien je ne connais pas le Hoodie, à l’occasion il faudra que tu nous le présente comme ça je ferais une découverte à mon tour et je pense que je ne serais pas la seule !

  1. Je n’ai jamais porté mes enfants mais j’imagine combien tenir la tête de bébé en permanence peut être contraignant … Bon c’est toujours moins fatiguant que de l’avoir dans les bras sans support, mais quand même …

    1. En fait tant qu’il est réveillé pas de soucis mais c’est vrai que si la sieste dure longtemps ça fatigue ! J’imagine qu’avec des jumeaux le portage n’est pas évident !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *