P'tits bouts de vie

Père Noël or not Père Noël, that is the question ?

Certes, il s’agit d’une question très légèrement moins existentielle que celle de Shakespear, mais par les temps qui courent, c’est le bon moment pour se la poser.

La vérité, c’est que pas mal de blogueuses abordent le sujet et que je ne voulais tout de même pas être en reste. J’aurais aussi pu vous en parler au mois d’août, peut-être que ce décalage m’aurait permis de faire le buzz, mais dans le doute j’aborde finalement cette thématique mi-décembre (donc certainement un peu tard pour prendre une décision, que voulez-vous, l’organisation me fait cruellement défaut en hiver).

Après cette intro des plus abracadabrantes, la question clé du jour, celle qui vous a mené, tous les sens en alerte, jusqu’à ce point de votre lecture :

Est-qu’on croit au père noël dans la famille Chamboule Tout ?

Alors oui et non… (ou l’art d’avoir le cul entre deux chaises). Enfant, j’y ai cru dure comme fer. À l’époque personne ne se posait la question je pense, le joli mythe, initié par Coca-Cola, rappelons-le tout de même au passage, était encore trop sacré pour être questionné.

J’y ai cru si fort qu’il a fallu, vers l’âge de 7 ans si je me souviens bien, que ma mère m’avoue la supercherie car je devenais la risée de mes camarades de classe. Inutile de vous préciser que je l’ai très, très mal pris. Sensation de trahison, colère, ressentiment et hop, 10 ans de psychanalyse. Je plaisante et vous rassure (si tant est que vous soyez inquiets), je m’en suis remise, ça ne m’a pas empêché d’apprécier Noël, ni de trouver un équilibre psychologique. Mais tout de même, j’en garde un mauvais souvenir et je me demande si, après tout, c’est réellement utile de construire des histoires de toutes pièces et se compliquer la vie. Et oui, comment expliquer le chemin que prendra le Père Noël si on n’a pas de cheminée ?

Je ne suis pas franchement à l’aise avec le fait de mentir à mon fils et je n’aime pas le prendre pour un imbécile.

Mais lui dire clairement qu’il n’y a pas de Père Noël, que tout ça c’est des bêtises pour pousser les enfants à être sage en utilisant le gros bonhomme comme carotte, n’est pas aisé non plus. Il y a une majorité d’enfants qui y croient et je n’ai pas envie de me faire lyncher par les parents des camarades de crèche de petit Lu. On pourrait penser que je manque de courage (et ça ne serait pas faux), je préfère le formuler différemment en me disant qu’il vaut mieux garder mon énergie pour de vrais combats (du style casser les idées reçues sur l’allaitement). 

Donc, en accord avec papa d’amour, nous avons opté pour la position du feignant. Alors, qu’est-ce donc que cette fameuse position du feignant ?

Tout simplement ne rien faire ! On ne parle pas du Père Noël, on fait une liste de Noël sans l’adresser au bonhomme rouge, on ne se cache pas pour acheter les cadeaux (sauf ceux de petit Lu parce que c’est quand même chouette d’avoir des surprises au pied du sapin). C’est drôlement plus pratique niveau organisation ! En revanche, si notre fils nous parle du Père Noël on l’écoute. Nous lisons des contes de Noël et d’une certaine façon nous faisons exister le Père Noël comme on le ferait pour les fées et les lutins, dans l’imaginaire de l’enfant.

Si il a envie d’y croire nous ne briserons rien, nous le laissons décider. Après tout, moi j’y crois bien aux fées et aux lutins !

Mais nous n’inventerons pas d’histoires complètement tordues pour justifier du papier cadeau rangé dans le placard sous l’escalier. Si un jour prochain il nous interroge clairement sur l’existence du fameux bonhomme rouge nous ne lui mentirons pas. 

Nos proches peuvent lui en parler si ils en ont envie tant que ce n’est pas pour faire du chantage au Père Noël. 

Pour conclure, on laisse venir, on attend tranquillement, et sans lui mentir, de voir ce en quoi il a envie de croire mais on n’alimente pas le mythe. La magie des fêtes ne tient pas au Père Noël. Ce que j’aime à noël c’est décorer la maison, préparer des cadeaux pour les gens qu’on aime et se retrouver en famille (même si la logistique me donne souvent envie de fuir et d’aller fêter Noël sur une île déserte).

Pour cette année ça devrait fonctionner comme ça sans problème, nous verrons bien l’an prochain si des interrogations apparaissent et on improvisera à ce moment là !

Si vous voulez un autre point de vu très intéressant sur la façon d’aborder le sujet du Père Noël, aller jeter un œil à cet article de Charlotte du blog Enfance.

***

Et par chez vous, team Père Noël, team sans, ou team cul entre deux chaises ? Racontez-moi tout en commentaire !

 

Suivez maman chamboule tout !

18 commentaires

  • Nanakie

    ici nous serions bien Team SANS PN, mais dans la société actuelle, il faut bien avouer que c’est compliqué et que comme tu le dis, je n’ai pas envie de me faire lyncher par les autres parents. Donc, pour cette année, ma fille est trop petite (28 mois) pour se rendre compte alors c’est 100% sans (on ne lui a même pas dit qu’elle aura des cadeaux sous le sapin et tout le tralala). Pour les prochaines années on rejoindra sans doute la Team Feignants … Quoique j’ai vraiment envie qu’elle aie conscience que c’est papi, mamie, tonton, tata, qui lui offrent tel ou tel cadeau…. Bref, on verra !

    • Maman chamboule tout

      En fait je je pense que l’enfant peut avoir envie d’y croire, de raconter des histoires mais être tout à fait conscient de qui fait les cadeaux, j’aime d’ailleurs bien le préciser parce que je veux qu’il sache que les gens qui l’aiment on chercher un cadeau qui lui plaise !

    • Maman chamboule tout

      Je pense que si ils ont envie d’y croire malgré tout quand on ne se cache pas ils laissent de côté leurs croyances tranquillement en grandissant et c’est moins violent…

  • Madame Bobette

    On est un peu le cul entre 2 chaises ici aussi. On lit et regarde les histoires de Père-Noël, elle a fait sa liste qu’elle a envoyé au Père-Noël mais elle vient acheter les cadeaux avec nous et on ne se cache de rien devant elle. Je sais qu’elle y croit vraiment mais nous n’entretenons pas vraiment ça (sauf peut-être avec la lettre au Père-Noël. On joue juste le jeu de ses croyances. Le jour où elle nous questionnera vraiment, on ne lui mentira, c’est certain.

    • Maman chamboule tout

      Certains enfants décident eux-mêmes d’y croire dur comme fer… et certains auxquels on voudrait faire croire qu’il existe se questionne très tôt. Il n’y a plus qu’à suivre leurs envies…

  • Ariel

    Ici notre fils de 3 ans croit au père Noël, il lui a écrit sa lettre. Et dans le même temps, il prépare des cartes de noël pour ses grands parents, il participe à l’achat/la préparation des cadeaux des adultes de la famille etc. Le jour où il se/nous posera la question, on pense y répondre de la même façon que mes parents avec moi il y a 30 ans « Qu’est ce que tu en penses toi? ». Il sait déjà que le père noël a une « fin » puisque qu’il n’apporte pas de cadeaux aux adultes. On pense le laisser faire son raisonnement tranquillement, au rythme de son évolution.

    • Maman chamboule tout

      Je pense que les enfants y croient si ils en ont envie et ton commentaire l’illustre vraiment. Ton fils prépare les cadeaux des grands, peut être même sait-il au fond de lui que le père Noël n’existe pas mais il a envie d’y croire… je me demande si petit Lu ne sera pas pareil l’an prochain !

  • 3 kleine grenouilles

    Aaaaaaahhhhhhh ! Je viens de finir de rédiger mon article sur la question ce matin (à la main, sur mon carnet). Si j’ai le temps, je le publie ce soir et tant pis pour le planning de publication. 😉 De toute façon, je publie n’importe quand depuis deux semaines… A suivre !

    • Maman chamboule tout

      J’ai tardé à répondre aux commentaires ces derniers du coup tu as publié ton article depuis, je l’ai d’ailleurs commenté et il s’avère qu’on est plutôt raccord sur le sujet du père noël !

  • Dinette & Paillettes (Maman Pétille)

    And this is THE question !
    (Bon je vais poursuivre en français si tu le veux bien car en anglais je vais vitre être limitée !!)
    Ici, nous sommes team Père Noël… En fait, les choses se sont faites assez naturellement pour Cracotte, du coup nous avons suivi le mouvement sans pour autant en faire des tonnes. Elle adresse une lettre au Père Noël, nous lisons des histoires, … mais on n’en rajoute pas. Et je te rejoins, la magie de Noël ne se résume pas au Père Noël….

    • Docteur Mamangue

      Plutôt team feignants! On a rien dit de spécial ni dans un sens ni dans l’autre.
      Pas de lettre au père noël mais des choix qu’elle a fait et des surprises. Elle connaît le personnage via les contes mais n’y croit pas plus qu’aux fées ou aux loups garous. Elle prépare certains cadeaux avec nous.
      Par contre, elle a déjà dit à sa grande cousine que c’est mamie qui offrait des cadeaux. Cousine qui n’y croyait plus mais a été très surprise de voir qu’elle le savait déjà! Donc j’ai quelques fois des sueurs froides avec les enfants de son âge!

      • Maman chamboule tout

        Bienvenu chez les feignants alors ! C’est un peu ce qui m’inquiète, les « fuites » susceptibles de casser les croyances des autres enfants ! On verra bien quand il ira à l’école…

    • Maman chamboule tout

      Je te suis très reconnaissante d’avoir poursuivi en français ! Je ne sais pas si je me serais posé autant de questions si je n’avais pas lu pas mal d’autres billets à ce sujet et j’aurais peut être fait parti de la team père Noël…

  • Marine

    Mon aîné a cru au Père Noël jusqu’à ses 7 ans. Après, les questions devenant trop techniques, j’ai préféré lui dire la vérité plutôt que de m’embarquer dans des bobards que j’aurais regrettés ! Il n’a pas pu s’empêcher de le dire à son frère de 5 ans, qui a été pendant 3 ans, le seul de sa classe à connaître la vérité. Le petit qui a maintenant 4 ans y croit, comme les enfants de sa classe. Mais comme toi, je n’insiste pas vraiment, c’est juste que c’est trop mignon de le voir attendre le Père Noël de l’école avec des étoiles dans les yeux… Mais au fond pour nous, ce n’est pas ça Noël non plus.

    • Maman chamboule tout

      Je me souviens des trucs abracadabrants qu’on nous racontait enfant pour pallier à l’absence de cheminée par exemple et clairement je ne ferais pas pareil !

Répondre à 3 kleine grenouilles Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *