Maria MontessoriBon, je l’admets, c’est un peu dur comme titre, mais je n’en peux plus de voir partout des produits estampillés Montessori sur lesquels les parents se jettent sous prétexte que “Montessori c’est troooop biiennn !” (argument choc, n’est-ce pas ?). Quand j’en discute un peu autour de moi, je me rends compte que la plupart des gens ne savent même pas réellement ce dont il s’agit. Pour certain ce sont des écoles, pour d’autres une pédagogie magique et, le pire que j’ai entendu, une marque de jouets super pour faire progresser les enfants. Hummm, y’a du boulot quand même… personne ne m’a jamais dit, mais bien sûr, ça vient de Maria Montessori, célèbre médecin italien qui s’est beaucoup intéressée aux enfants et a développé une pédagogie bien particulière. Que nennie mon ami, la plupart des gens avec lesquels j’ai échangé sur le sujet ignorent qui est Maria Montessori.

J’avoue que moi aussi, avant de me renseigner sur la pédagogie en général (entendez par là avant d’être maman), je pensais que c’était une marque d’outils pédagogiques pour bobos. Mais je n’avais pas d’enfant et je n’en achetais pas non plus, alors on pourrait presque me pardonner mon inculture, non ?

En réalité, lorsque j’ai commencé à m’intéresser à cette fameuse Maria Montessori c’était pour avoir des arguments contre, en cas de discussion avec les bobos susmentionnés. J’ai alors découvert une femme hors du commun, exceptionnelle de par ses idées et l’époque à laquelle elle les a mise en place, ainsi qu’une pédagogie très intéressante. Mais j’ai également était sidérée par le business que l’industrie du jouet peut faire de ce nom. En effet, Maria Montessori n’a pas souhaité déposer son nom afin que sa pédagogie appartienne à tous et que chacun puisse la faire évoluer car elle la voulait vivante. Belle et noble idée n’est ce pas, oui, mais c’est sans compter le marketing qui s’est dit que les belles idées de cette grande dame devaient pouvoir rapporter gros. On voit donc fleurir, dans toutes les boutiques possibles et imaginables, des jeux et activités estampillés Montessori. Le pire, c’est que les trois quarts ne sont même pas conformes à ce que Maria Montessori a mis en place. Pour ceux qui s’y connaissent un peu plus, il existe donc le un label mis en place par l’association Montessori internationale qui vérifie la conformité et se sert des royalties au passage, les tarifs grimpent donc encore plus quand on choisit du “vrai” matériel Montessori. Elle qui a tant donné aux enfants pauvres doit se retourner dans sa tombe.

Pour ce qui est des écoles dites Montessori, la problématique est la même sauf que l’ampleur des dégâts peut être bien plus grave que pour les jeux et activités. N’importe qui peut ouvrir une école Montessori n’importe où ! Aucune vérification ne sera effectuée quand à la formation de l’encadrement ou à la conformité du matériel. Comme toute entreprise, ses finances peuvent même être bancales et l’école peut faire faillite en cours d’année scolaire (c’est arrivé à l’un de mes collègues qui avait, bien sûr, payait les 6000€ que coûte l’année scolaire en avance). Sans compter que la plupart de ces écoles ne sont pas sous contrat avec l’état et ne suivent donc pas les programmes scolaires. Alors comme pour les jeux et activités, l’association Montessori peut être garante de la qualité des écoles mais le système reste le même, elle se sert au passage et le prix n’en est que plus élevé.

J’ai donc envie de dire prudence quand il s’agit de “consommer Montessori”. Ce n’est parce qu’une mention “Montessori” a été apposé sur un objet qu’il faut absolument l’acheter ! D’abord parce qu’il existe des tas d’objets non conformes à la pédagogie Montessori mais aussi parce qu’on ne devient pas éducateur Montessori en claquant des doigts. J’entend par la que du matériel, même conforme, n’a pas forcément une grande utilité si il est utilisé sans aucune règle et que ce n’est pas ce que la pédagogie Montessori préconise. En ce n’est pas parce qu’on a lu quelques livres et feuilleté quelques revues que l’on devient tout de suite un pro.

Cette article n’a pas vocation à ouvrir un débat pour ou contre Montessori. De mon humble avis c’est une pédagogie intéressante et il m’arrive de m’en inspirer sans pour autant vivre Montessori. De toute façon je n’ai pas les compétences nécessaire pour donner une éducation Montessori à mon fils. J’avais juste à cœur d’éclaircir un peu la jungle commerciale apparentée à de la pédagogie Montessori.

Suivez maman chamboule tout !

11 thoughts on “Montessori, ou comment réduire le travail d’une vie à une arnaque commerciale”

  1. Ah oui, je ne savais pas du tout qu’il n’y avait aucun contrôle la dessus ! Je pensais qu’il y avait une fondation qui exerçait un certain contrôle. C’est vrai que c’est très à la mode comme méthode. Mais de là à ne pas savoir qui est Maria Montessori c’est fort quand même !

    1. Si, si je te jure, sur tous les gens avec lesquels j’en ai discuté la plupart ne la connaissait pas ! Parles en autour de toi pour faire l’expérience et tu verras que tu seras surprise 😉

  2. Je suis très intéressée par ce qu’a dit et fait Maria Montessori & comme toi, je trouve que le commerce en tire beaucoup d’avantages… A mauvais escient bien souvent ! On colle l’étiquette Montessori pour vendre car ça fait bien… Et pourtant, j’en ai lu des livres qui généralisaient sans entrer dans le vif du sujet. Pour les écoles, il suffit de voir si les professionnels sont formés par l’institut Montessori 😉 S’ils le sont, ils l’écriront dans leur présentation 😉 L’institut recense également des écoles « labellisées » Montessori et qui prône réellement la pédagogie pure.
    Merci pour ton billet en tous cas ! Il fait du bien! Et je voudrai finir en disant : Non! faire du Montessori ne veut pas dire payer cher 😉

    1. Tu as raison Charlotte, certaines écoles sont labellisées Montessori (ce qui fait du coup grimper le prix !), mais celle que les enfants de mon collègue ont fréquentés l’était aussi et elle a pourtant fermée en milieu d’année.

  3. Merci pour ton article. Effectivement, Montessori est à la mode et comme toute chose à la mode, on y trouve du bon et du moins bon. Je suis parfois outré quand j’entends le témoignage de certains parents qui ont des enfants dans certaines écoles qui n’ont de Montessori que le nom !
    Après, je pense que c’est au consommateur de réfléchir un peu aussi à ce qu’il achète, mais ceci est un autre débat 😉

    1. C’est vrai que le rôle des parents est aussi de consommer intelligement et de tenter d’apprendre à leurs enfants à le faire mais je trouve que l’offre commerciale énorme et sans aucune fidélité morale à la réelle pédagogie Montessori est déplorable.

  4. Entièrement d’accord avec ton article. J’ai eu une overdose de Montessori après tout le batage médiatique autour de cette pédagogie cette année. Trop de n’importe quoi, trop d’entreprises avides, un nom galvaudé, des parents aveuglés par la soit disante aura magique de la méthode Montessori…

  5. Merci pour cet article, ça remet les choses à leurs places! C’est bien la seule chose dont j’ai toujours été certaine, c’est que cette pédagogie est devenue un énorme business!
    J’en devient hermétique à tous les articles qui font la promotion d’ objet Montessori… Quel dommage que l’essence de cette pédagogie ne soit pas véhiculée d’une autre manière!

    1. C’est vrai que l’on a tendance à se braquer et à considérer qu’il s’agit juste d’un business, surtout quand on ne connaît pas vraiment cette pédagogie et c’est tellement dommage… le business la dessert plus qu’autre chose !

  6. Ah, j’adore ton article! Pour ma part, j’ai « connu » Maria Montessori en IUFM où on nous évoquait les pédagogies alternatives comme celle de Frenet, également. Je m’y suis donc intéressée dix ans avant de devenir maman! J’admire ses idées et son parcours et m’offusque autant que toi de ce que le marketing en a fait. D’autant plus que lorsqu’on connaît bien sa pédagogie, on comprend qu’elle ne nécessite aucun matériel particulier, bien au contraire, c’est assez minimaliste, un univers montessorien! Bref, heureusement que la grande Maria ne voit pas ce que le monde actuel fait de ses idées.

    1. Merci ! Je commence aussi à m’intéresser à Frenet mais je connais moins que Montessori pour l’instant. Tu as raison, le matériel dont on a besoin dans cette pédagogie est particulièrement minimaliste et peut être fabriqué maison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *