savon solide
P'tits bouts de vie

Mode transition écologique activée #2 une salle de bain presque zéro dèchet

Comme vous aviez plutôt l’air emballé par ma proposition de papoter transition écologique, voici donc l’épisode #2 : on rentre dans le vif du sujet !

Maintenant que je vous ai compté ma prise de conscience et mon envie de changer mes habitudes par ici, je vais vous partager mes astuces

 

La salle de bain, là où tout a commencé…

C’est bien beau de prendre conscience qu’il faut changer nos habitudes de vie et de consommation, mais comment, et par où commencer ?

La cuisine me paraissait vraiment compliquée (petite joueuse me direz-vous), même si on essaie de faire des plats maisons, on produit tout de même énormément de déchets, toutes les matières premières ou presque sont emballées ! Très peu de produits sont disponibles en vrac, même dans les boutiques bio. Et pour s’offrir le peu que l’on trouve il me fallait vendre un rein. Moralité : comme moi, mes reins j’y tiens, j’ai commencé doucement.

N’étant pas à proprement parlé une « beauty addict », changer mes habitudes de consommation de produits d’hygiène et d’esthétique me paraissait à ma portée. Chez moi point de masque au truc machin qui assainit la peau, point de crème à foison…  

J’ai donc pris mon courage à deux mains (et ma voiture qui pollue tout de même un peu) et je me suis rendue dans un supermarché bio. Que voulez-vous, il faut une première fois à tout. J’y ai rempli mon petit panier (en plastique, pas en osier) d’un savon de Marseille à l’huile d’olive, d’un shampooing solide, d’une cup rigolote en forme de fraise (un commentaire ?), d’une pierre d’alun et peut être d’autres babioles mais je ne m’en souviens plus. 

 

Côté hygiène pure

savon solide

Finalement le savon, qu’il soit solide ou liquide dans un contenant en plastique, ça lave tout pareil. Donc je l’ai adopté ! Le shampoing solide me convient bien aussi mais j’ai les cheveux assez fins et lisses, je ne sais pas si avec une chevelure de rêve le démêlage après le shampoing ne serait pas trop galère… 

La pierre d’Alun en guise de déodorant fonctionne très bien sur moi, apparement pas sur papa d’amour mais comme il est particulièrement réfractaire à mes tentatives d’évolution écologique je pense que c’est purement psychologique.

Pour ce qui est de la cup je suis mitigée… occasionnellement c’est parfait, au quotidien sur une durée de plusieurs jours elle m’abîme les muqueuses. En complément j’utilise donc, pour l’instant, des protèges slips et serviettes jetables (bouhhh) mais il faut que je me penche sérieusement sur le sujet. D’ailleurs si vous avez des conseils à me donner en commentaires je suis toute ouïe !

Une adorable collègue bien plus douée que moi en couture m’a confectionné des jolies carrés à démaquiller lavables que j’adore. 

J’avais aussi acheté une brosse à dent dont on pouvait changer la tête uniquement, pour moins de gaspillage, sauf que je n’ai pas retrouvé de tête adaptée… sans commentaire. J’utilise donc toujours une brosse à dent normale en plastique et je ne me suis pas encore lancée dans la confection du dentifrice maison mais j’y songe… 

shampoing solide

Liniment mon amour…

Depuis que j’ai découvert le liniment à la naissance de petit Lu je l’utilise pour tout et j’en suis folle ! Il me sert bien entendu pour nettoyer le siège de petit Lu au moment des change mais aussi pour le débarbouiller (on me glisse à l’oreillette qu’il n’a plus de couches depuis peu). Je me démaquille avec, c’est la première fois en 15 ans d’investigation que je trouve un démaquillant pour les yeux qui ne me pique absolument pas et qui enlève tous les résidus de maquillage. Je suis fan ! Je l’utilise aussi en crème pour le corps, il pénètre vite et hydrate super bien. En revanche je l’achète, je ne le fais pas. J’y ai bien songé sauf qu’à moins de 10€ le litre de liniment bio qui ne contient que 3 ingrédients (note 100 par Yuka) ça me coûterait le même prix de le faire et au lieu de jeter juste un contenant en plastique j’en jetterais un en plastique (la pharmacie vend l’eau de chaux dans des bouteilles plastiques) et un en verre pour l’huile d’olive. Je continue donc à l’acheter. Un litre dure tout de même 6 semaines.

Processed with VSCO with c1 preset

Jolie peau de pêche recherche crème toute douce…

Quand j’étais enceinte je m’étais lancée dans la fabrication de crème. C’était rigolo tant que je n’avais pas grand chose à faire de mes journées. À la naissance de petit Lu j’ai vite abandonné. J’ai donc trouvé une autres solution dont je suis vraiment contente. Je mélange une eau florale (hydrolat) une huile et quelques gouttes d’huile essentiel (attention en cas de grossesse et d’allaitement elles ne sont pas toutes compatibles) dans une petite bouteille en inox avec un bouchon doseur (le tout réutilisable bien entendu). J’achète de quoi faire mes mixtures et les contenants sur le site Arôma Zone. Avec deux bouteilles de 250 ml d’huile et pareil d’eau j’ai de quoi tenir environ 1 an. Donc assez peu de déchet et beaucoup d’économies ! C’est liquide contrairement à une crème mais ça fait très bien le job, j’ai même moins de bouton depuis que j’ai opté pour ce système. 

Je fais aussi mon shampoing sec maison en mélangeant ⅓ de fécule de maïs, ⅓ d’argile verte et ⅓ de cacao (parce que je suis brune). Ça fonctionne mieux que les shampoings secs du commerce, avec un sachet de 500g de chaque je tiens plus d’un an.

 

Et mes yeux de biche dans tout ça…

Niveau maquillage je ne mets que du mascara, un peu de blush et parfois du rouge à lèvre. Mon mascara me dure généralement 18 mois (minimum) et le blush au moins 6-8 mois. Quant au rouge à lèvre je crois qu’il a largement dépassé les un an maximum de conservation après ouverture indiqué sur le tube. 

J’achète le blush de la marque Boho en boutique bio, je le trouve très bien, je n’ai pas encore essayé leur mascara mais j’y mets beaucoup d’espoir car les mascaras bio ont la sale habitude de me faire ressembler à un panda en fin de journée. Si vous en connaissez des chouettes sans l’option oeil au beurre noir je suis preneuse !

Ce tour d’horizon des mes astuces écologiques en matière de produits d’hygiène et de beauté s’achève. Il est finalement plus long que ce que je pensais, j’espère ne pas vous avoir perdu en cours de route…

 

N’hésitez à me partager vos astuces spéciales transition écologique rubrique de salle de bain en commentaires !

 

Suivez maman chamboule tout !

18 commentaires

  • 3 kleine grenouilles

    Je me maquille très peu mais j’utilise désormais le gant démaquillant lavable d’Yves Rocher… et du liniment. Par contre, je n’ai pas testé le shampooing solide. J’ai les cheveux épais et j’ai peur que ça ne suffise pas. Quant à la cup, je n’accroche pas du tout. Aucune envie d’essayer ! Par contre, les culottes de règles, je suis en train d’y réfléchir mais j’ai peur que ça ne soit pas assez absorbant. Tu connais ?
    En tout cas, bravo pour ces initiatives !

    • Maman chamboule tout

      Merci beaucoup 😊
      Je ne connaissais pas le gant démaquillant lavable ! Pour ce qui est du shampoing solide je pense qu’à ça lave aussi bien les cheveux épais mais j’ai peur qu’après ça soit très difficile à démêler ! La cup c’est pratique pour se baigner ou pour le sport mais je comprends que ça rebute ! Je suis en train de réfléchir à propos des culottes de règle et des serviettes jetables, dès que j’ai essayé l’un ou l’autre (en rentrant de vacances) je ferais un retour ici !

      • Lulu

        Bonjour,
        Pour le démaquillage j’utilise Les lingettes démaquillantes de la marque Lamazuna. Avec elles pas besoin de mettre de produit, juste de l’eau (par fois je fini avec un peu de liniment si j’ai beaucoup maquillé les yeux).
        Mon shampooing solide vient aussi de cette marque, il est top et composition saine.
        En maquillage la marque Avril est top (notamment le mascara waterproof), bons produits et prix très intéressants.
        Merci pour vos articles 😉

        • Maman chamboule tout

          Merci pour ce partage ! Je ne connaissais pas les longuettes démaquillantes sans produit, je vais jeter un œil ! Et je vais aussi tester la marque Avril car trouver un mascara qui ne coule pas en produit bio c’est très compliqué !

  • Charlotte - Enfance Joyeuse

    Concernant la cup et les alternatives, j’ai opté pour des serviettes lavables. Franchement, ça se fait ! Après, j’ai la chance de pouvoir moduler mon emploi du temps et de pouvoir être à la maison certains jours donc ça aide, c’est sur. Mais sur le week end par exemple, ça se tente non ?
    Pierre d’alun ici aussi et autres produits bio. Par contre, le shampoing solide je n’y arrive pas. Ça ne mousse pas, c’est très bizarre, je ne m’y fais pas !
    Pour ma part niveau salle de bain, j’ai testé le baume à lèvres maison (la recette de HoneyMum), qui est top ! Et puis beaucoup des produits que tu présentes déjà 😉

    Hâte de lire les autres articles à ce sujet !

    A bientôt;
    Charlotte.

    • Maman chamboule tout

      Je travaille 5 jours par semaine à l’extérieur mais j’ai la chance de rentrer déjeuner donc je pense aussi que ça doit être faisable. Par contre entre culotte de règle et serviettes lavables mon cœur vacille, comme je le disais à Catherine de 3kleingrenouille je me laisse les vacances pour mener mon enquête et décider !
      Le shampoing solide est loin de faire l’unanimité j’ai l’impression 😂

  • Allegretto

    J’utilise aussi de l’eau florale pour le visage, celle à la rose. Et je rajoute de l’huile d’abricot que j’adore, ça sent super bon ! Je lave mes cheveux au bicarbonate + rinçage au vinaigre de cidre très dilué en ajoutant de l’huile essentielle d’Ylang-ylang. J’utilise aussi des serviettes hygiéniques lavables. Il faut prévoir un petit sac pour les mettre si tu n’es pas à la maison. Et pour le rinçage, les faire tremper dans l’eau froide avant de les mettre à laver.

    • Maman chamboule tout

      J’adore aussi l’huile d’abricot ! Par contre le bicarbonate j’ai essayé, ça fonctionnait très bien car mes cheveux étaient super propre mais au bout d’un mois mon cuir chevelu est parti en lambeaux, c’était la catastrophe, il m’a fallu plusieurs mois à faire des soins au lait maternel pour m’en remettre. Je le faisais toutes les semaines, c’est peut-être trop ?
      Merci pour tes retours sur les serviettes lavables !

    • Docteur Mamangue

      Comme toi, je consomme peu de produits de beauté donc c’est plus facile. Shampoing solide, je le fabrique moi même et j’en suis très contente malgré mes cheveux assez épais. La cup, je l’ai adoptée depuis plusieurs années et j’en suis convaincue.

  • La parenthèse psy

    Ecolo dans l’âme et végétarienne depuis… je ne compte plus les années, je suis sensibilisée au 0 déchets aussi. Ce qui me désespère encore, c’est ma poubelle. Vivement mon composte !
    Pour la salle de bain, comme toi, n’étant gourmande en produit, j’ai pu les trouver sous d’autres formes ou les faire moi même ! Vive les cotons lavables !

    Line de https://la-parenthese-psy.com/

    • Maman chamboule tout

      Bravo ! Moi je réduis la viande mais je ne suis pas certaine d’en arriver au végétarisme un jour… à voir avec les temps ! Pour le compost j’en ai aussi envie mais nous n’avons pas un grand jardin et je crains un peu les odeurs. C’est dommage que les compostes de ville n’existe pas en France, j’espère que ça viendra !

      • Marion

        Coucou,
        Un compost bien entretenu ne sent pas et n’attire pas les animaux ! En plus la communauté urbaine organise régulièrement des distributions ! Pour demander un composteur en bois gratuit, un petit mail adressé à la communauté urbaine GPSEO : compostage@gpseo.fr !
        Je l’ai fait et aucun regret !!
        Bonne continuation !

  • Nanakie

    Eh bien bravo pour tous ces gestes, c’est beaucoup !!
    Je suis ZD plutôt dans ma cuisine, au contraire de toi !!
    Mais ma salle de bain est quasi entièrement bio, vegan et clean (je vérifie toutes les compo sur « la vérité sur les cosmétiques »). J’utilise les lingettes lavables des Tendances d’Emma pour mon débarbouillage/démaquillage, ainsi que la même marque pour les fesses de ma fille. J’avais adopté la Cup depuis plusieurs années, mais depuis la grossesse et l’allaitement je n’ai plus mes règles donc je ne sais plus ce que c’est 🤭 . Jamais testé le shampoing solide, ça ne m’attire pas du tout du tout…

    • Maman chamboule tout

      Bravo pour le ZD dans la cuisine ! Papa d’amour rentre de courses et quand je vois tous les emballages que je jette en rangeant les produits ça me déprime 😔 d’ailleurs si tu as des conseils je suis preneuse 😘

  • petitsruisseauxgrandesrivieres

    Je me rends compte en te lisant que je suis dans la même démarche : j’ai supprimé les cotons jetables, le shampoing, le gel douche, le déodorant.
    J’achète du savon, j’utilise la piere d’alun et qq gouttes d’huile essentielle, je fabrique mon shampoing solide, j’ai acheté des carrés lavables. Je me démaquille à l’huile puis me lave le visage au savon. Je me maquille très peu de toute façon.
    La cup j’ai essayé, mais je ne suis pas convaincue car il n’y a pas de lave-mains dans les toilettes à mon travail. Je suis passée aux serviettes jetables bio. Les culottes de règles me tenteraient davantage que les serviettes lavables, mais j’hésite encore car l’investissement est important.
    de manière générale, je finis les produits que j’ai avant d’acheter de manière plus réfléchie des produits respectueux de la peau et de l’environnement.

    • Maman chamboule tout

      J’ai l’impression qu’autour de moi beaucoup de personnes changent (ou tentent de changer) leurs habitudes de consommation et je suis heureuse de vous ce mouvement se généraliser (au moins un peu…).
      Je te rejoins sur les culottes de règles, ça me tente aussi car les protections me gênent en général. Je vais peut être en acheter une et si je suis convaincue je verrais pour d’autres.
      Si tu as envie de partager ta recette de shampoing solide je suis preneuse 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *