Mode transition écologique activé,  P'tits bouts de vie

Mode transition écologique activé

Cela fait déjà quelques temps que des idées d’articles sur le thème de l’écologie me trottent dans la tête. Une partie de moi à envie de vous en parler, une autre se dit que ce n’est pas le thème de ce blog, et la dernière (je suis comme Shrek, j’ai des couches tel un oignon !) pense qu’après tout, le lien entre éducation bienveillante et écologie est plutôt naturel. Si nous voulons éduquer nos enfants autrement il faut peut-être commencer par leur offrir l’opportunité de grandir sur une terre mieux respectée. Bref, mes couches et moi nous sommes concertées et avons décidé de sortir de notre zone de confort, si tant est que l’on puisse considérer mes tentatives de chamboulement de l’éducation comme telle (modestie quand tu nous tiens).

 

Prise de conscience

Entrons donc dans le vif du sujet ! À la base, l’écologie n’est clairement pas ma passion première. Il n’y a pas si longtemps je portais un regard curieux, voir dédaigneux, sur tous ces gens plein de bonnes intentions qui tentent de reconsidérer leur façon de consommer et de se comporter, pour adopter des modes de vie plus sains et moins polluant. Quelle drôle d’idée, comme si de si petits gestes pouvaient changer quelque chose. Oui, c’est plus facile de se dire ça que de faire des efforts, j’en conviens.

Et puis mon fils est né. La suite vous la connaissez, maman chamboulée, Maman Chamboule Tout, tout ça tout ça. Sauf qu’un changement de point de vu radical sur l’éducation, et l’enfant en tant que personne, engendre des réactions en masse que je n’aurais jamais soupçonnées avant de les vivre.  À travers tous ces chamboulements, c’est la personne que je suis qui a été remise en question et toutes les certitudes qui allaient avec.

Donc me voici, comme deux ronds de flans, en route vers une tentative de reconversion écologique qui s’annonce longue mais, j’en suis certaine, la force sera avec moi.

Petit à petit, l’oiseau fait son nid

Ma transition écologique sera certainement longue (je l’ai déjà dit mais j’insiste) et pas franchement radicale, je tiens à le préciser. Si vous voulez atteindre la case zéro déchet en un rien de temps, je vais être honnête avec vous, changez de blog, vous perdez votre temps.

En revanche, si vous êtes plein de bonne volonté mais légèrement feignant, que vous ne savez pas comment vous y prendre et/ou que vous préférez commencer petit, restez là (que je ne perde pas non plus tous mes lecteurs).

L’idée, c’est de partager avec vous mes petites avancées du quotidien, qui, même si elles n’ont l’air de rien, changent doucement, mais sûrement, ma façon de vivre, de consommer.

Alors, ce que je vous propose, c’est d’écrire un article par mois (grosso modo), dans lequel je partagerai avec vous mes trucs et astuces, ça m’aidera aussi à garder le cap, j’en suis certaine !

Bien entendu, je compte sur vous pour partager les vôtres en commentaires !

Alors, ça vous tente ?

 

Suivez maman chamboule tout !

19 commentaires

  • 3 kleine grenouilles

    C’est une très bonne idée ! Je pense être assez écolo et faire attention à consommer bio et local (ou au moins national) mais c’est vrai que des initiatives comme le zéro déchet sont encore trop éloignées de ma vie quotidienne.

    • Maman chamboule tout

      Merci beaucoup ! Oui je sais qu’en Allemagne vous êtes généralement plus sensibles qu’en France à l’écologie. Je ne dis pas que je vais atteindre le zéro déchet mais en tout cas je prends de plus en plus conscience de tout ce que je jette et je sais que j’ai envie que ça change !

  • maman-conseils-pratiques

    A mon avis, nous n’avons plus le choix. Et nous donnons en héritage à nos enfants, une planète très mal en point. Ce qui est important, à mon sens, c’est que chacun fasse à son niveau, même si c’est un petit peu. Depuis qu’ils sont petits, j’éduque mes enfants sur l’environnement : on ne jette rien, on recycle un maximum, on ne gaspille pas.

  • Dinette & Paillettes (Maman Pétille)

    Excellente idée ces articles mensuels !
    De notre côté, niveau alimentation je pense que nous commençons à trouver un rythme qui nous convient… nous consommons local autant que possible et beaucoup, beaucoup de fait maison.
    Pour le reste, j’avance petit à petit… j’essaie de faire mes produits d’entretien.
    En revanche, pour ce qui est de la cosmétique et du « zéro déchet », j’ai du boulot !!

    • Maman chamboule tout

      C’est rigolo nous c’est tout l’inverse ! Niveau cuisine c’est un peu la cata… en revanche, niveau salle de bain et cosmétiques je m’en sors pas mal ! J’en parlerai sûrement dans le prochain billet !

  • Charlotte - Enfance Joyeuse

    Je vote pour ! Je pense que le partage sur ce sujet est important et qu’il pourra permettre de s’entraider et de créer une prise de conscience collective ! Car cette planète est la notre à tous !
    Pour ma part, j’ai enclenché cette transition il y a quelques temps déjà. J’ai encore beaucoup de chemin à parcourir mais je m’améliore chaque jour. Moins de produits transformés (voir aucun) donc moins de plastique, recyclage au maximum, achat en vrac…

    • Maman chamboule tout

      Bravo ! J’espère que mes billets te seront tout de même utiles car tu m’as l’air plus en avance que moi à ce niveau 😉
      On a toujours des progrès à faire mais l’important c’est aussi de s’en rendre compte !

  • Docteur Mamangue

    Je partage la même démarche depuis quelques années. Alors ça m’intéresse de te lire sur le sujet. Et je pense que c’est dès le plus jeune âge qu’il nous faut transmettre ces valeurs à nos enfants pour faire bouger les choses.

    • Maman chamboule tout

      J’espère que mes conseils pourront être utiles alors ! Je te rejoins tout à fait sur le fait de transmettre ces valeurs à nos enfants, si ils grandissent avec la conscience écologique que l’on a pas eu les choses ont encore plus de chance de changer !

  • Allegretto

    Ah oui, nous avons pensé au même sujet au même moment ! Moi c’est de vouloir respecter la planète qui a mis le doigt sur ma façon d’éduquer, parfois non respectueuse. Nous, nous sommes dans le zéro déchet jusqu’au cou ! On a encore une poubelle, et des trucs en plastique mais on a beaucoup, beaucoup diminué. En fait, quand on commence, c’est vraiment difficile de s’arrêter, on voit de plus en plus nos incohérences. J’ai hâte de voir tes avancées !

    • Maman chamboule tout

      C’est drôle ça, moi c’est tout l’inverse ! C’est l’éducation bienveillante qui m’a ouvert les yeux ! J’espère un jour en arriver à me dire qu’on ne peut plus s’arrêter comme toi ! Le problème c’est aussi que j’ai du mal à sensibiliser papa damour sur ce point. Lâcher ses shampooings en bouteille de plastique plein de trucs douteux et utiliser du savon solide semble au dessus de ses forces… on part de loin mais j’espère qu’on arrivera quelque part quand même !

  • Nanakie

    j’avais commencé ce tournant de ma vie avant d’être enceinte, avec la cosméto essentiellement. Puis enceinte, j’ai fait attention à mon assiette et aux produits ménagers. J’ai même fais des trucs maisons puis suis revenue en arrière ! Bref un sujet que j’aime beaucoup et sur lequel je serai ravie de partager !

    • Maman chamboule tout

      Enceinte j’ai aussi commencé à faire mes produits de beauté, des trucs rigolos et élaborés… et puis mon fils est né ! Alors je continue à faire moi même mais j’ai radicalement minimisé le côté tambouille ! J’en parlerais dans un prochain post je pense !

  • bernard

    le zéro déchet est un fantasme n’importe quelle créature vivante sur la planète fabrique ou génère des déchets. Il faut juste que ceux ci soient utilisables ou transformables par la nature.
    Alors il est tout de même très louable de réduire ses déchets « polluants » et j’essaie moi même de le faire.
    Je fais les produits ménagers de la maison et j’utilise que des conditionnements en plastiques. La différence avec le verre dans mon cas c’est que depuis que je suis passé au tout plastique j’ai 0 bouteilles cassées! achetés en 2014 mes contenants (que j’avais trouvés ici https://nettoyer-la-maison.com/25-stockage-conditionnement ) sont toujours utilisés et ne sont pas près de rejoindre le bac de recyclage car toujours en bon état, je ne peux pas en dire autant des bouteilles de lessives qui ont explosés.
    Chacun s’adapte en fonction de ses besoins il faut juste que la démarche ne soit pas non plus un chemin de croix

    • Maman chamboule tout

      Merci pour ce retour d’expérience ! En effet, dans pas mal de cas je reste aussi au plastique (les sprays dans lequel je met le vinaigre ménager par exemple) car le verre casse, et que je suis particulièrement maladroite !
      Je partage ton point de vu, on s’adapte comme on peut mais je pense tout de même qu’une prise de conscience assez générale est en marche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *