Mode transition écologique activé

Mode transition écologique activé #7 bilan 2019 – intentions 2020

Je commence l’année en retard sur tous les sujets, mais comme le dit l’adage mieux vaut tard… du coup voici ce qui aurait dû être le dernier mode transition écologique activé de 2019, mais qu’importe, ce sera le premier de 2020 !

Après mes balbutiements écologiques de l’année passée, j’ai ressenti le besoin de faire un bilan. Une fois écris ce terme me paraît exagéré, disons plutôt un point, sur mes nouvelles habitudes écolos de 2019 et mes projets pour l’année à venir.

 

Les balbutiements…

2019 fut l’année de ma genèse écologique, oui rien que ça… moi-même, Amélie alias Maman Chamboule Tout, grande, que dis-je, aberrante consommatrice de mode, gadgets et conneries en tout genre, j’ai réalisé que maintenant que j’avais donné naissance à la prunelle de mes yeux il allait peut-être falloir se bouger un peu pour lui laisser une planète pas trop degue. Et vu le boulot, autant se relever les manches dès maintenant. 

Pour le plus grand bonheur de l’homme qui partage ma vie (un peu moins de celui qui perçoit les agios générés par mes découverts) j’ai donc décidé de revoir ma façon de consommer. Et suite à la terrifiante découverte que l’industrie de la mode est la plus polluante au monde, j’ai décidé, un jour, juste comme ça juste pour voir, de ne plus acheter de vêtements neufs en 2019. 

 

Rien de neuf en 2019 (et en plus ça rime…)

Et devinez quoi ?! J’ai tenu le coup à quelques petites culottes près, faut pas déconner… et vous savez quoi ? J’y ai pris goût, aussi incroyable que cela puisse paraître (tout du moins pour moi), je me suis prise au jeu ! Alors certes, je n’ai pas arrêté d’acheter de vêtements tout court, mais je me les suis presque tous procurer à la Ressourcerie du coin. Il m’arrive d’utiliser Vinted, mais avec beaucoup de parcimonie. Mon petit doigt me dit que la quantité de colis qui se baladent dans la nature n’est pas forcément très bonne pour l’écologie… 

 

Quelques changements dans la salle de bain

En 2019, j’ai également cesser de consommer des produits d’hygiène type gel douche ou shampoing liquide vendu dans des contenants en plastique. Je réalise maintenant savon et shampooing solides toute seule (merci à Marie, du blog PRGR pour sa génialissime recette), comme une grande, et même que ça lave très bien ! Je suis également passée aux culottes menstruelles (et j’adore) mais je vous en parlerais plus en détail dans un prochain post.

savon solide

Et puis aussi dans la cuisine

Nous consommons beaucoup moins de viande, je dirais qu’on en mange environ 3 à 4 fois par semaine (contre une fois par jour avant). J’essaie régulièrement de cuisiner des repas vegans, même si mon but n’est pas de le devenir au quotidien. Nous avons également remplacé une partie des produits laitiers par des crèmes, lait et yaourts végétaux (mais pas exclusivement).

Nous avons définitivement dit adieu à notre machine à café à capsules. La culpabilité de jeter au bas mot 1000 capsules en alu par an qui ne seront pas recyclés (pas de bornes de recyclage à 10 km à la ronde) a fini par me rendre malade. Il m’aura fallu 10 ans mais j’ai finalement réussi à me défaire de l’emprise de George, aussi sexy soit-il. Notre nouvelle cafetière n’est pas non plus le choix le plus écologique du monde. C’est une machine expresso automatique dont la fabrication à un impact certain sur l’environnement. Malgré tout, il s’agit d’un broyeur de grains de café, donc à part le sachet des 500 g ou 1 kg de grains, nous ne produisons pas de déchets et j’utilise le marc pour le jardinage. 

En gros, voici nos petites avancées en 2019, c’est loin d’être suffisant mais j’avoue en être tout de même fière. Je crois d’ailleurs que ce sentiment réside plus dans ma prise de conscience de la nécessité d’adopter rapidement des mesures écologiques que dans les gestes en eux-mêmes.

Et pour 2020 alors ?

Et bien je continue sur ma lancée en ce qui concerne l’achat d’occasion mais je vais tenter d‘appliquer ce geste également à l’ensemble des vêtements de petit Lu (grâce à Vinted pour le coup, mais en cherchant à acheter en lot), une partie de ceux de grande Ju et ceux de papa d’amour (qui, de toute façon, n’en achète pas de lui-même donc j’ai carte blanche à ce niveau-là). 

La bête noire de notre foyer, en matière d’écologie, est clairement la cuisine. On achète encore énormément de produits sur-emballés. Je ne me fixe pas un objectif zéro déchet car j’ai conscience de ne pas pouvoir changer aussi radicalement notre mode de vie en si peu de temps, mais j’aimerais que l’on développe le plus possible nos achats en vrac (je lutte pour que papa d’amour lâche ses pâtes Barilla mais ce n’est pas gagné…). J’aimerais également cuisiner une partie de nos goûters et desserts moi-même afin de faire l’économie de ces emballages mais je ne suis pas encore certaine d’y arriver…

Dernier point, et pas des moindres, puisqu’il vise à considérablement agrandir notre famille, je me lance dans le… lombricompostage

C’est décidé, en 2020 on adopte 500 g de vers, ça fait rêver n’est ce pas ?

***

Et vous, quels sont vos intentions écologiques pour 2020 ? Racontez-moi tout en commentaire !

 

 

Suivez maman chamboule tout !

14 commentaires

  • Charlotte - Enfance Joyeuse

    Comme toi, j’espère réussir à réduire mes déchets dans la cuisine ! (Merci le plastique et les grandes surfaces !) Du coup, je ne fais plus qu’une petite course par mois à l’Intermarché et je privilégie le bio et le vrac.
    Après, j’irai quand même pour les produits ménagers notamment …. Mais il faudrait que j’arrive à faire comme toi, cette transition aussi dans ma salle de bain… J’ai encore du mal je t’avoue.
    Bref, merci pour ton message qui me permet aussi de clarifier mes intentions pour 2020 😉
    A nous toutes, on va se serrer les coudes 😉

    • Maman chamboule tout

      Pour les produits ménagers j’ai pas mal réduit aussi… avec le vinaigre blanc, du savon de Marseille et du bicarbonate j’ai de bons résultats. Pour la salle de bain je t’avoue que ça ne m’a pas demandé beaucoup d’effort… je ne suis pas très produits de beauté et maquillage du coup ça c’est fait facilement. Je suis certaine que tu vas y arriver en changeant les habitudes au fur et à mesure.
      J’y crois, j’ai l’impression que la prise de conscience écologique commence à être de plus en plus collective !

  • Dinette & Paillettes (Maman Pétille)

    Cette année on aimerait passer à la vitesse supérieure nous aussi… développer l’achat en vrac, enfin me lancer dans la réalisation de Bee wrap, et de sac en tissu (pour le vrac)…. Depuis quelques jours je réalise mes propres pastilles de lave-vaisselle (d’ailleurs, faudra que je partage cette recette absolument géniale)… On avance, doucement, mais surement 🙂

    • Maman chamboule tout

      Je suis preneuse de ta recette de pastille lave vaisselle ! Les bee-wrap ne m’inspirent pas trop confiance niveau hygiène, mais c’est peut être juste un à priori… cela dit je n’utilise pas de film alimentaire en général, je range tout dans des Tupperwares.
      Bien sûr qu’on avance, j’y crois 😉

  • 3 kleine grenouilles

    Bravo pour ces initiatives ! De notre côté, ça fait six mois qu’on passe de passer au lombricompostage. Mes enfants et mon mari sont complètement enthousiastes, la taille restreinte de notre cuisine, la crainte des odeurs et le prix me font encore douter. On verra si on s’y met aussi.

    • Maman chamboule tout

      Merci 😊
      Je comprends ta réticence pour le lombricompostage dans la cuisine, je ne sais pas si je me serais lancée en intérieur. On l’installera dehors donc ça fait moins peur… je vais essayer de trouver lombricomposteur d’occasion parce que je suis d’accord avec toi, neuf c’est assez cher… je ferais un retour ici, on verra si ça te donne envie de te lancer 😉

  • Marine

    Pour notre part, nous étions à fond zéro déchet et nous avons des hauts et des bas en ce moment. Circonstances de la vie obligent… Mais nous continuons malgré tout. J’ai des efforts à faire sur l’eau : on essaye de limiter la consommation dans la cuisine, la salle de bain. C’est pas facile. Et puis au niveau des transports : prendre plus le car, marcher, faire du vélo (quand il ne pleuvra plus, mais en Bretagne c’est pas gagné !).

    • Maman chamboule tout

      Je crois que même si c’est bon de se donner des objectifs à atteindre il faut aussi savoir lâcher la bride avant de craquer… niveau transport je culpabilise un peu aussi mais je n’ai pas d’autre solution ! Je travaille à 5 km de la maison mais il n’y a pas de transport pour y aller. On a beau vivre en banlieue parisienne les transports sont quasi inexistants de banlieue à banlieue et même de ville à ville. Je rentre déjeuner chez moi, je pourrais me préparer quelque chose à amener au travail mais cette pause dans ma journée c’est mon petit moment d’oxygène et je n’arrive pas à y renoncer…

  • Sonia danse Prénatale

    Ton article est super ! Merci Amélie.
    J’adore trouver de nouvelles idées pour réduire les déchets!
    Chez nous, on utilise shampooings et savons solides. De mon côté, je suis à la Cup et aux serviettes lavables et c’est génial. En plus des bénéfices écologiques et économiques, ça permet de suivre ton flux, sa quantité et de comprendre pourquoi tu es fatiguée, …
    J’ai fait une petit article dessus si cela t’intéresse : https://danse-prenatale.com/cup-et-serviette-hygienique-lavable/

    Par contre la lessive à la main pas top pour moi : le linge sort sale :(((
    Pour les vêtements on fait beaucoup de brocantes.
    Il reste encore plein de progrès à faire chez nous , mais on y vient !
    Belle journée et à bientôt
    Sonia Danse prénatale

    • Maman chamboule tout

      Merci beaucoup pour ton commentaire ! Je vais aller lire ton article qui m’intéresse beaucoup. Je t’avoue ne pas encore avoir tester la lessive maison, mon prochain objectif c’est la poudre à lave vaisselle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *