Allaitement

Mes petits conseils allaitement

conseil allaitement

Je sais, on en trouve partout sur le net, des bons et des moins bons… Mais j’ai tout de même envie d’ajouter mon petit grain de riz à l’édifice ! Je ne vous donnerais pas de conseil du type “comment bien positionner bébé au sein”, je ne suis pas qualifiée pour. Il s’agit plutôt d’un ensemble de remarques générales que je me suis faites durant mon allaitement.

Règle numéro 1, la règle d’or : ne pas, surtout pas, écouter tous les conseils (disait la fille qui en donnait…) ! Tout le monde vous en donnera, maman, belle-maman, grand-maman, les copines, les cousines, les connaissances… À moins d’avoir une totale confiance en certaines personnes qui auraient une réelle expérience de la chose à partager, envoyez les tous paître (poliment quand même hein, certaines ont – parfois – de bonnes intentions… )

La seconde règle d’or (on dit rège d’argent alors ? ), c’est de se faire confiance. Être à l’écoute de ses ressentis et de son bébé (c’est la que tous les conseils en vrac peuvent fausser notre perception des choses). Peu importe que la position dans laquelle on allaite soit celle recommandé par tous, si on est pas à l’aise, on change. Notre corps et notre bébé sont capables de nous dire plein de choses, il suffit juste d’être attentive (facile à dire, n’est-ce pas ?). Pour réussir un allaitement, il faut avant tout se sentir bien et en confiance. Bien sur que les conseils de professionnels réellement compétents sont bons à suivre, mais ils ne sont pas à notre place et nous seules sommes capables de savoir comment nous nous sentons. Il ne faut jamais oublier que l’allaitement doit être un plaisir ! C’est la nature qui l’a décidé ainsi grâce aux multiples hormones de plaisir sécrétées par maman et bébé durant ce moment particulier. Alors si ce n’est pas la cas, c’est qu’il y a un soucis et qu’il faut se demander pourquoi.

Se préparer !

Autrefois, lorsque tous les bébés étaient nourris au sein, l’allaitement était une évidence pour les femmes. Les jeunes mamans ne se demandaient pas comment faire puisqu’elles étaient témoins des allaitements des mères dans leur entourage depuis toujours. Cette culture se transmettait donc par mimétisme et grâce à l’aide des autres femmes le vivant ou l’ayant vécues, les familles étant beaucoup plus communautaires que maintenant. C’est d’ailleurs toujours le cas dans beaucoup pays du tiers-monde. Hélas, chez nous les lobbying des marques de lait maternisé (loin d’être récents) et l’évolution de nos façons de vivre ont cassé ce schéma. Mais, peut-être qu’un jour, nous aurons à nouveau la chance d’être témoin de nombreux allaitements un peu partout… mais ça, c’est un autre sujet !

En attendant, il me semble donc important de se préparer au mieux avant l’arrivée de bébé. J’entend par là être en relation un professionnel de santé qui maîtrise vraiment le sujet ! L’idéal, si la grossesse est suivie par une sage-femme, c’est qu’elle soit cette personne de référence. Une fois qu’on l’a trouvé on se contente de suivre principalement ses conseils, ça évite de ne plus savoir où on est est ! Personnellement, le cours de préparation à l’allaitement dispensé par ma sage-femme m’a beaucoup aidé et quand j’avais besoin de conseils je ne m’adressais qu’à elle.

Je pense que ça peut être aussi intéressant de profiter du congé prénatal pour se rendre à des réunions de la Leche League si il y a un groupe près de chez vous (et si vous êtes suffisamment en forme). Lire le contenu de leur site et regarder leurs vidéos peut également être un plus. Je le trouve vraiment très bien documenté.

Bien intégrer que l’allaitement, c’est à la demande !

Et oui, c’est le béa-ba. Il faut se préparer psychologiquement à avoir un bébé accroché au sein 12h sur 24h durant au moins 1 mois. Personnellement, j’ai adoré ! Je me disais qu’il fallait en profiter à fond car ça allait vite passer et j’avais raison. Mais je sais que pour certaines femmes cela peut s’avérer pénible, alors peut-être que s’y préparer à l’avance peut améliorer les choses ?

Préparer le papa

Et oui, on en revient à la place du papa ! Ne pas oublier de bien lui expliquer que bébé passera beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps à téter au début et qu’on aura besoin de son soutien et de tout son amour pour nous accompagner et nous rassurer.  

Voilà, pour les principaux conseils me paraissant importants… Si vous en avez d’autres à ajouter, n’hésitez pas à les poster en commentaire !

Suivez maman chamboule tout !

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *