Allaitement

Les bienfaits de l’allaitement sur la santé de la maman

C’est bien connu, allaiter est bon pour votre bébé ! On a tous entendus, un grand nombre de fois (même si on ne le répètera jamais assez !) à quel point l’allaitement est bon pour la santé de l’enfant. Anticorps à gogo, réduction des risques de syndrome de la mort subite du nourrisson, de contracter des infections des voies respiratoires et j’en passe ! En revanche, avant que je ne fasse des recherches un peu plus poussées sur le sujet, personne ne m’avait jamais parlé des bienfaits de l’allaitement sur la santé des mères.

Comme la nature est généreuse, l’allaitement a aussi de nombreux bienfaits pour la maman. Faisons le point !

Des contractions post accouchement qui “remettent” tout en place

Les femmes qui ont allaité se rappellent certainement les contractions qui suivent les mises au sein de bébé les premiers temps (pour moi ça a duré une bonne semaine). Et bien, elles ne sont pas là juste pour nous embêter ! Elles aident l’utérus à reprendre sa taille, sa place et sa tonicité tout en diminuant les risques d’hémorragie. Elles permettent ainsi également aux autres organes, déplacer par l’ampleur qu’a pris l’utérus durant la grossesse, de faire de même.

 

Éviter l’anémie

L’allaitement modifie également le rythme menstruel. La plupart des femmes allaitantes ont peu, voir pas (pour les plus chanceuses !) de règles. Après les pertes de sang liés à l’accouchement qui peuvent être importantes, cela permet donc d’éviter l’anémie.

 

Moins de risque de cancer du sein et de l’ovaire

Plusieurs études ont démontré que l’allaitement pourrait être un facteur de prévention des cancers du sein et de l’ovaire. En agissant comme un drainant, le lait à le pouvoir de “nettoyer” les sécrétions accumulées dans les tissus mammaires. Il contient également des substances permettant de les protéger des agressions de l’environnement. Plus l’allaitement est long et plus les risques de cancer diminuent. Pour les femmes ayant allaité au moins 6 ans, le risque serait réduit de deux-tiers.

 

Moins d’ostéoporose après la ménopause

Des études ont également mis en avant le fait que les femmes ayant allaité avaient une meilleure densité osseuse et donc moins de fracture après la ménopause.    

 

Et les risques de seins qui tombent dans tout ça ?

C’est souvent l’une des craintes des futurs mamans qui hésitent à allaiter (j’avoue l’avoir eu…). Même si il ne faut pas oublier que la nature à créer le sein pour que nous puissions nourrir notre progéniture, c’est aussi une partie du corps intimement liée à notre féminité. En clair, on a pas spécialement envie d’avoir des nénés “gants de toilette”. Rassurez-vous, l’allaitement n’abîme pas les seins ! Si, si, c’est promis ! Remettons les choses dans le contexte. Je ne vous garantis pas qu’après avoir eu un enfant vos seins seront exactement comme avant, mais ce ne sera pas dù à l’allaitement ! Le facteur principal à l’origine des “seins qui tombent” est une prise de poitrine importante sur un très court lapse de temps. Donc c’est principalement les débuts de grossesse ou la poitrine gonfle et menace presque d’exploser qui sont en cause ! Le second facteur est le sevrage brutal d’un bébé allaité qui ne permet pas à la poitrine de reprendre petit à petit sa taille normale. C’est aussi ce qui se passe lorsqu’une femme qui ne souhaite pas allaiter à une montée de lait (maintenant les maternités ne donnent plus de médicaments pour les stopper car il y a trop d’effets secondaires). Les seins gonflent énormément et rapidement et comme ils ne sont pas vidés au fur et à mesure cela peut abimer la poitrine.

Petit aparté, je ne suis pas là pour vous vendre mon corps de déesse (hummm, laissez-moi rêver !) mais après une grossesse et un an d’allaitement le “bilan poitrine” est plutôt bon !

Suivez maman chamboule tout !

2 commentaires

    • Maman chamboule tout

      Je crois que c’est aussi une question de culture, je suis issue d’une famille ou nous avons tous été allaités donc pour moi c’est naturel mais je pense que pour beaucoup d’autres françaises ce n’est pas forcément le cas. Mais tu peux toujours essayer, ça ne coûte rien, et peut être que la magie de l’allaitement opérera !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *