Allaitement

Le merveilleux sommeil de la mam’allaitante : merci les hormones !

Avant de mettre bébé Lu au monde, ma plus grande angoisse concernant la maternité était de manquer de sommeil (je suis bassement terre à terre, je ne me suis pas spécialement demandée si je serais une bonne maman ou si j’allais l’aimer suffisamment). Je suis une grosse dormeuse, depuis toujours d’après mes proches. D’humeur assez égale, souriante et agréable (si si c’est vrai), je peux devenir invivable si je suis fatiguée, d’où cette angoisse !

Et puis mon fils est né, et même si il paraît qu’on ne change pas (ça vous rappelle un truc ? Merci Céline !) j’ai changé, tout du moins mon sommeil.

D’abord il y a eu les tous débuts, ceux qui font très peurs aux futurs parents mais que j’ai adoré ! La fatigue de l’accouchement et des premiers jours était compensée par la sécrétion d’ocytocine en masse et je me sentais sur un petit nuage, j’étais bien, merveilleusement bien, je crois que je ne me suis jamais sentie aussi heureuse et sereine. J’ai conscience d’avoir eu de la chance, je sais que ce n’est pas le cas de toutes les femmes. Néanmoins, les études ont l’air de dire que l’allaitement + la faible exposition à la péridurale (en raison d’un accouchement très rapide) jouent dans ce sens.

Et puis il a eu le retour à la maison

Mon fils ne se réveillait qu’une seule fois par nuit et faisait de belles grasses matinées donc je n’ai pas souffert de la fatigue.

Mais dès mon retour à la maison j’ai remarqué que quelque chose avait changé. Je me rendormais immédiatement après les tétées de nuit, moi qui mettais toujours au moins une heure à me rendormir avant de devenir maman.

Et puis bébé Lu a fait ses nuits. Du coup, forcément, j’étais en forme. Et puis j’ai retravaillé et ça c’est sérieusement gâté ! Mon fils s’est mis à se réveiller plusieurs fois la nuit et surtout de plus en plus tôt dans la nuit, c’est comme ça que nous en somme venus au cododo. Depuis, il commence sa nuit dans son lit et la finit dans le notre. Ce qui est étonnant c’est que même s’il bouge dans son sommeil et tète plusieurs fois, le matin j’ai l’impression d’avoir dormi comme une masse ! Je suis incapable de dire à quelle heure je l’ai rapatrié entre nous deux, combien de fois il a tété et quand. La nuit, je m’occupe de mon fils sans vraiment me réveiller. Même si j’ouvre un œil le temps de le mettre dans notre lit ou au sein, je me rendors dès que ma tête touche l’oreiller.

 

Alors pourquoi la mam’allaitante a-t-elle un sommeil de course ?

Et bien encore une fois grâce aux hormones. Le lait maternel n’est pas le même selon le moment de la journée. On le sait, sa composition change pour s’adapter au mieux aux besoins de l’enfant. Ainsi, la nuit, il se charge d’hormones permettant le rendormissement rapide de bébé. Mais, le corps humain, ce héros, en envoie aussi une petite dose à la maman, à chaque tétée des hormones sont libérées dans le sang maternel.

Dans la cas des tétées nocturnes on note la présence en belle quantité de prolactine, d’ocytocine, de bêta-endorphines et de dopamine.

La prolactine accélère le passage en sommeil lent, phase permettant la meilleure récupération. Durant l’allaitement, la mère bénéficie ainsi de 30% de sommeil lent en plus.

L’ocytocine favorise la détente, créant ainsi une ambiance propice au sommeil.

Les bêta-endorphines sont très proche de la morphine et plongent la mère dans une une profonde béatitude, aidant également à la somnolence.

La dopamine est également une hormone à l’origine du bien-être mais elle prépare aussi le réveil, aidant ainsi la mère à répondre plus rapidement et avec moins de difficultés aux besoin de bébé.

Ajoutez à cela l’allaitement en position couchée plus le cododo et le matin on se réveille avec la sensation d’avoir dormi toute la nuit sans interruption.

 

Si bébé dort maman dort !

Et bien oui, ces hormones sont également présentes dans le lait maternel comme on l’a évoqué plus haut. Comme elles ont le même effet sur bébé que sur maman, la logique voudrait qu’il dorme bien aussi. Des chercheurs ont également trouvé dans le lait maternel une protéine provoquant le sommeil, la delta-sleep-inducing peptide.

 

La conclusion qui s’impose à moi est donc la suivante :

Si l’on suppose que la nature a prévu que cela fonctionne ainsi : le bébé près de la maman durant la nuit, allaité à la demande, on élimine ainsi dans beaucoup de cas, le problème majeur des jeunes parents ; le manque de sommeil.

 

Et chez vous, comment se passent les nuits ? L’allaitement vous aide à vous rendormir ?

Suivez maman chamboule tout !

10 commentaires

  • Caro - WondermMumBreizh

    Je n’ai pas allaité, je ne me sentais pas. Mais j’avais eu connaissance de ce phénomène qui est magique ! Tout comme nos réveils de Maman juste avant que bébé pleure.

    J’ai de la chance bébé Pantouflette dort très bien. Mais je n’exclue pas d’allaiter pour le 2nd … A suivre

  • Eugénie

    Alors moi j’ai allaité un an et ce phénomène n’est pas passé par moi… j’ai de gros soucis de sommeil et ils se sont aggravés avec la naissance de Léonie. Je ne compte pas le nombre de nuits où j’ai mis plusieurs heures à me rendormir, pour être réveillée quasi immédiatement pour la tétée suivante… heureusement, ma fille a fait ses nuits rapidement…

    • Maman chamboule tout

      Bonsoir Eugénie, mince alors, je suis désolée que tu n’aies pas eu la chance de bénéficier des hormones magiques de l’endormissement. Heureusement alors que ta fille a fait ses nuits assez vite !

  • Guyot

    C’est exactement ce que j’ai vécu et ce que je vis encore aujourd’hui (ma bébé a 8 mois et demi). J’ai eu une césarienne (en urgence sans être urgente : aad prévu, commencé à la maison qui s’est terminé à la maternité car bébé ne descendait pas. Cordon enroulé deux fois autour du cou) et une anesthésie (pose de la péridurale en arrivant car j’étais épuisée). Je n’ai pas eu de complications, contrecoup, effets indésirables du fait de la césarienne grâce aux hormones !!!! VIVE LES HORMONES !!!!
    Je souhaite à toutes les mamans de se sentit heureuses, sereines et épanouies avec la naissance de leur enfant comme j’ai pu l’être…
    Merci pour cet article !!

    • Maman chamboule tout

      Merci pour ton commentaire, je suis heureuse que l’article t’aies plu ! Je souhaite aussi tout cela aux futures mamans et je pense sincèrement que l’allaitement aide beaucoup les femmes quand elles sont bien guidées !

Répondre à Caro - WondermMumBreizh Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *