Allaitement

Le combo bébé malade, allaitement et incompétence médicale

L’incompétence du corps médical français (je ne sais pas comment cela se passe à l’étranger) lorsqu’il s’agit d’allaitement n’est plus à démontrer, hélas… mais samedi nous avons encore eu droit à une perle du genre ! Je vous raconte notre mésaventure, d’une part car je suis en colère et qu’il faut que ça sorte mais également au cas où notre expérience puisse être utile à d’autres parents allaitants.

Durant 5 jours et demi bébé Lu a été malade. Une gastro qui a commencé par des vomissements et de la fièvre durant 2 jours puis un mieux le troisième jours. En bon parents positifs nous nous sommes dit « chouette c’est fini ! ». Fausse joie, la diarrhée s’est invitée, et pas seule je vous pris puisqu’elle était accompagnée de ses bonnes copines les crampes d’estomac. Après 48h à faire tourner 5 machines par jour (l’agrandissement du trou dans la couche d’ozone c’est nous), à nettoyer des « cacatastrophes » jusque dans les pieds du pyjama (glamour la vie de famille), nous avons tenté de prendre rdv chez le docteur.

Après s’être fait envoyer paître par un certain nombre de médecins (après on se plaint que les urgences soient engorgées, mais c’est une autre histoire…) un docteur accepte de nous recevoir. Il juge l’état de bébé Lu pas catastrophique puisqu’il n’a perdu que 200g, préconise des solutions de réhydratation et pas de produits laitiers. Je lui répond :

– « pas de soucis, il est allaité il ne boit pas de lait de vache ».

Le médecin me demande d’un air un peu inquiet :

– «  il est allaité, mais est-ce qu’il mange pour de vrai ?! » Non, non, on est un peu fauché en ce moment on fait l’économie de ses repas «#questionalacon !

– “Oui bien entendu il fait 4 repas par jour en plus des tétées”. Le médecin semble soulagé.

– « Combien de tétées par jour ? » me demande-t-il. Haussement d’épaules. 

– « je n’ai jamais compté mais de toute façon depuis qu’il est malade il ne veut que téter et comme c’est mieux que rien il a accès à volonté » (de toute façon c’est toujours le cas mais je ne lui ai pas précisé, il n’avait pas l’air tout jeune, je n’aurais pas voulu prendre le risque de lui provoquer un infarctus). Le docteur me conseil donc vivement d’arrêter les tétées durant 48h car la gastro créait une intolérance au lactose et dans le lait, il y a du lactose. Il pense même que c’est à cause de mon lait que la gastro dure autant… J’essaie de discuter un peu en lui disant qu’il me semble que les anticorps présents dans le lait maternel s’adaptent en fonction de la maladie qui touche l’enfant, mais rien à faire, je ressors du cabinet avec une ordonnance pour du lait en poudre sans lactose avec interdiction d’allaiter durant 48h.

Je recycle les vieilles photos car vu les derniers événements je n’ai pas eu le temps d’en reprendre… et je trouve que ça fait du bien une photo estivale !

Forcément, à peine rentrés à la maison bébé Lu réclame une tétée que je m’empresse de lui donner. Je sens qu’il y a un soucis dans ces conseils, il y a peu j’ai lu qu’en Afrique, lors des dysenteries, seuls les bébés allaités avaient une chance de survivre, du coup ça ne colle pas avec les recommandations du docteur. J’envoie un message à ma sage-femme, titulaire d’un DU allaitement et lactation humaine, pour avoir son avis. Assez rapidement elle me confirme que mes doutes sont fondés. On continue l’allaitement en cas de diarrhées, le lactose du lait maternel n’a rien à voir avec celui du lait de vache. Je suis soulagée, je sais pertinemment qu’il aurait été impossible de priver bébé Lu de téter durant 2 jours.

Mais du coup je me renseigne tout de même un peu plus et voilà ce qui ressort de mes investigations. L’allaitement diminue de manière significative les risques de diarrhées, si en France le taux d’allaitement était équivalent à celui de la Norvège 8000 cas de diarrhées à rotovirus et 1000 hospitalisations par ans pourraient être évités. Continuer d’allaiter et rapprocher les tétées le plus possible est donc recommandé en cas de gastro. En effet, les lait maternel étant très rapidement digérer, même si bébé ne le « garde » pas longtemps il profite tout de même de l’hydratation et d’une partie des nutriments. Cela peut aussi permettre d’éviter de lui administrer une solution de réhydratation. Le lait maternel, comme je tentais de l’expliquer au médecin, contient des agents anti-bactériens spécifiques qui s’adaptent à la maladie dont souffre l’enfant en plus des anticorps « classiques » toujours présents dans le lait. Si vous voulez en savoir plus je vous invite à lire cet article très bien documenté de la Leche League https://www.lllfrance.org/vous-informer/actualites/1803-allaitement-et-gastro.

C’est triste de constater qu’en 2019 les médecins ne sont pas capables de s’y connaître un minimum en allaitement. Quand on sait qu’un bébé allaité a beaucoup moins de risque qu’un bébé nourrit au lait en poudre d’être hospitalisé pour une gastro c’est tout de même dingue de se dire que des médecins généralistes sont capables de conseiller de stopper un allaitement en cas de diarrhées. Combien d’années d’étude pour des conseils à la c**** comme ça ? Une être humain sur deux a une paire de seins et peut donc nourrir son enfant avec et ça ne choque personne que dans le cursus d’étude d’un généraliste il n’y ait pas plus de quelques heures consacrées à l’allaitement ? On parle d’encourager les femmes à allaiter mais je pense qu’il faudrait d’abord former des professionnels de santé compétents tout en cassant au passage les lobbyings de lait artificiel. Et bien entendu, au passage, l’inculte culpabilise la mère en lui disant que si la maladie dure c’est à cause de son lait.

Mon petit coup de gueule étant poussé, j’espère que cette expérience pourra aider des parents allaitants à faire un choix éclairé en cas d’interrogation si bébé est malade : oui le lait maternel aide à lutter contre la gastro, comme il aide à guérir toutes les maladies d’ailleurs !

Et merci à la Leche League et aux associations d’aide à l’allaitement sans lesquelles allaité en France serait encore plus compliqué que ça ne l’est déjà aujourd’hui !

Et vous, avez-vous d’autres anecdotes du genre à partager ? Ou alors avez-vous eu la chance, restons positifs, de rencontrer un professionnel de santé compétent en matière d’allaitement ? Racontez-nous tout en commentaire !

Suivez maman chamboule tout !

23 commentaires

  • lactéem

    ça fait 7 ans que j’allaite mes enfants, quand ils sont malades, justement c’est là qu’il faut continuer à allaiter car le lait maternel c’est ce qui est mieux et s’adapte aux besoins des bébés (et en général, quand bébé a une maladie c la même que la maman hein) la plupart des cas le risque c’est la déshydratation or dans le lait maternel, il y a de l’eau… et quand il y a le nez bouché, le bébé s’apprend, s’adapte à téter différemment (avoir confiance en son corps et celui du bébé, c’e nest pas une évidence pour beaucoup de gens)

    J’en ai vu des gens incompétents (je vis en Asie du sud-est), ce qui est désolant ce sont des gens du corps médical, non seulement ils n’ont pas de curiosité intellectuelle pour apprendre… mais en plus ils disent n’importe quoi… bien entendu par ici, le docteur sait tout on ne le contredit pas, sauf que moi, j’ose établir des vérités scientifiques et ça choque les gens, je m’en fiche, la santé de mes enfants sont plus importants que tout !

    d’ailleurs, je suis très contente de mon pédiatre, la plupart des gens me disent  » ah il est encore allaité » mais lui c’est du genre à dire « ah mais il a de la chance »

    • Maman chamboule tout

      Comme tu le dis si bien le pire dans l’histoire c’est qu’ils n’ont pas la curiosité d’en apprendre plus ! C’est exactement la réflexion que m’a fait papa d’amour. Quand je lui ai dit que les médecins n’avaient que très peu de formation en matière d’allaitement il m’a répondu « quand on ne sait pas on apprend ! ». J’imagine que lorsqu’on vit en Asie c’est encore plus compliqué de contredire un médecin, tu es courageuse !

  • Léa

    Bonjour, merci pour ce témoignage désolant… est-ce que votre sage-femme serait d‘accord de contacter ce médecin et de lui faire parvenir l‘artsicle de la LLL et un petit mot d‘explication? Avec un peu de chance il donnera des infos plus adéquates à la prochaine maman…

    • Maman chamboule tout

      Ma sage-femme travaille dans la même ville et justement je voulais lui en parler ! D’ailleurs je pense que je vais imprimer l’article de la LLL et le déposer chez le médecin l’air de rien. Je ne suis pas certaine que ça changera quelque chose mais dans le doute…

    • Maman chamboule tout

      Tu as peut être raison, mais comme ma sage-femme le connais je vais lui en toucher deux mots quand même ! En fait ce n’est même pas mon docteur mais c’est le seul qui a accepté de nous prendre à peu près rapidement. Le problème du manque de médecin dans l’ouest parisien me semble de plus en plus important.

  • Laetitia

    Bonjour ! Oui c’est triste de voir aujourd’hui ce genre de commentaires sur l’allaitement ! De plus de la part d’un médecin !
    J’ai allaité mes 2 filles et j’en ai entendu de toutes les couleurs …. surtout de la part de la famille et belle-famille qui n’y connaissent rien …..
    Mais ma plus belle perle vient d’un médecin aussi : ma 2eme pépette s’est fait opérer à 1 an, rien de grave mais une anesthésie générale quand même … rdv anesthésiste avant l’opération qui m’explique qu’il faut que je rapporte un biberon pour le jour J car ils lui donneront en salle de réveil …. il s’est décomposé quand je lui ai dis qu’elle n’avait jamais bu de biberon car je l’allaitais, m’a regardé comme si j’étais une tarée !! Il m’a dit : mais vous ne lui donnez pas à manger ?? Et bah non c’est mon kiffe d’affamer ma fille ….. qui au passage faisait dans les 10kg à cette âge !
    Aujourd’hui elles ont 7 et 10 ans et ne sont jamais malades ! Mais vraiment jamais !! Je ne sais pas si cela a un rapport avec l’allaitement long mais j’aime à penser que oui 😉
    Belle journée !!

    • Maman chamboule tout

      Coucou Laetitia, ta perle est pas mal non plus 😉 ce qui est dingue c’est cette question récurante que tout le monde nous pose « mais vous lui donnez à manger quand même ? » ça ne viendrait à l’idée de personne de la poser à des parents d’enfants au biberon alors pourquoi à nous ? Je verrais dans quelques années comment va la santé de mon fils mais pour l’instant il m’a l’air bien moins malade que les autres et comme toi j’aime croire que c’est grâce à l’allaitement.

  • Docteur Mamangue

    Oh la la il me désespère ton article.
    Je suis médecin et maman allaitante. J’ai fait ma thèse sur la formation des médecins à l’allaitement maternel. Ou plutôt devrais-je dire l’absence de formation!
    Je prépare un article sur le sujet.
    J’aimerai que les médecins soient mieux formés mais j’aimerai surtout que ceux qui n’y connaissent rien arrêtent d’en parler! Et orientent les parents vers des professionnels formés!

    • Maman chamboule tout

      J’ai hâte de lire l’article que tu prépares sur le sujet ! Je pense qu’il sera particulièrement bien documenté vu le thème de ta thèse, et bravo pour ce travail sur l’allaitement !

  • Workingmutti

    La formation des médecins français fait vraiment peur. Ils avalent les croyances inculquées par les patrons des services où ils sont formés, et puis plus ( ou presque) d’actualisation par la suite. En perle j’ai déjà entendu: c’est bien que vous n’allaitiez pas, sinon je n’aurais pas pu vous prescrire d’antibiotiques et vous auriez fini à l’hôpital avec une pneumonie. Arhem ….

    Je ne suis pas une maman allaitante, et pourtant j’en sais plus que lui !

    • Maman chamboule tout

      C’est fou de se dire qu’il n’y a aucune actualisation de leur formation après l’obtention du diplôme 😱
      Merci de partager ton point de vu de maman « biberonnante », je trouve que c’est vraiment intéressant comme partage !

      • Salomé

        Lectrice de l’ombre maman allaitante et mariée à un médecin généraliste, je me permets d’apporter une petite précision: oui la formation de base sur l’allaitement est ridicule mais non les médecins se recyclent bien. ils ont un nombre d’heures obligatoires annuellement. Mais évidemment ils doivent faire des choix, et ils font selon les priorités de leur patientèle. rarement l’allaitement donc… Et c’est bien dommage on est d’accord (c’est pourquoi je fais une formation ‘maison’ à mon mari, faudrait pas qu’il dise trop d’âneries… 😉

        • Maman chamboule tout

          Merci pour cette précision Salomé, je l’ignorais. J’aime quand les informations sont précises 😉 et j’aime aussi rencontrer les lectrices de l’ombre à travers les commentaires, bienvenue à toi et bravo pour la formation continue de ton mari !

  • Esthel

    En effet… c’est quand même spécial. J’ai vraiment beaucoup de chance, parce que je suis entourée par des professionnels bien informés (sage femme, pédiatre, généraliste) et je n’ai jamais eu droit à des « perles » (parfois sur l’accouchement à la maison, par contre, mais c’est un autre sujet 😉 ).
    On m’a toujours dit au contraire d’allaiter autant que bébé le veut en cas de maladie (en particulier gastro). C’est d’ailleurs l’un des avantages de l’allaitement long à mon sens, le fait de pouvoir gérer plus facilement les maladies de bébé. Perso, je trouve cela très rassurant.

    • Maman chamboule tout

      En fait notre généraliste n’aurait jamais dit ça… mais comme il était complet jusqu’à la semaine suivante j’ai pris le seul rendez-vous que j’ai trouvé. En revanche la sage-femme (géniale) qui le connaît va lui en toucher deux mots pour la prochaine fois ! Je partage ton avis, l’allaitement permet d’être certaine que quand bébé est malade il a tout de même quelque chose dans le ventre (et des anticorps au passage 😉).

  • maman-conseils-pratiques

    Oh lala ! Du grand n’importe quoi ce docteur. C’est consternant ! Mais, tu as raison, en France, on est vraiment très très mal renseigné sur l’allaitement. J’ai allaité mes trois enfants et le dernier jusqu’à ses 3 ans. Déjà, à la maternité, l’allaitement n’était pas une priorité ! En fait, il faut vraiment se battre, se renseigner et vraiment avoir envie d’allaiter parce que c’est pas évident ! Et, j’ai de la chance car dans ma famille et belle-famille, l’allaitement est naturel. Merci pour ce coup de gueule !!!!!

    • Maman chamboule tout

      C’est en effet une chance énorme d’être soutenue par sa famille ! Chez moi aussi l’allaitement est normalisé et tout le monde m’a encouragé. Personne ne fait de réflexion sur le fait que mon fils tète encore a presque 2 ans, et heureusement 😉 mais en effet il y a un véritable combat à mener à ce niveau là, l’allaitement doit être normalisé et le personnel soignant formé pour que les femmes souhaitant allaiter puissent être accompagnées au mieux !

Répondre à Léa Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *