L’allaitement, c’est pour les feignantes !

bébé tétant

Vous l’aurez compris, l’allaitement c’est mon dada ! Cela dit, rien d’étonnant, car une fois qu’on a essayé (et que tout s’est bien passé) on a juste envie d’inciter les futures mamans à vivre ce bonheur. Mais cette fois, après avoir abordé le côté émotionnel, je vais me concentrer sur le côté pratique de l’allaitement.

Parce que oui, contrairement à l’idée trop répandue que l’allaitement c’est une corvée, je trouve que c’est plutôt l’inverse !

Je ne nie pas que les deux premiers mois c’est 50% de son temps que l’on passe avec un bébé accroché aux seins. Comme je l’ai lu une fois, c’est “open nibards !” (Je précise que l’expression n’est pas de moi mais je l’adore !).

En revanche il y a un certain nombres de points ou l’allaitement facilite vraiment la vie, et le premier, et le plus important, à mon sens, en tant que grosse dormeuse, c’est le sommeil.

 

L’allaitement facilite (grandement) le sommeil

Parce que le concept “avec le biberon papa pourra se lever”, en pratique c’est quand même pas ça ! Et oui, papa n’a que deux malheureuses semaines de congés paternité donc, à un moment il faudra qu’il dorme pour pouvoir aller bosser le lendemain ! Et même s’il se lève pour donner le biberon, je connais peu de maman que les pleurs du bébé attendant le biberon ne sortiront pas du sommeil. Alors qu’un bébé bien installé à proximité de sa maman (dans un berceau cododo, ça me semble l’idéal même si je n’ai pas eu cette chance) n’aura généralement même pas le temps de pleurer. En effet, les hormones générées par l’allaitement permettent aux cycles de sommeil du bébé et de la maman de se synchroniser la plupart du temps. Et là, hop, il suffit d’attraper le bébé et de le glisser dans le lit contre soi, position allaitement allongé et en quelques minutes les deux se rendorment ! Plus rapide et moins fatiguant que de se lever pour faire chauffer un biberon, non ? Et n’oublions pas que les hormones d’allaitement favorisent également le rendormissement de la maman.

 

Le sein, c’est aussi la meilleure façon d’endormir un bébé. Et qui dit bébé endormi, dit que maman va pouvoir faire pareil. Il ne reste plus qu’à profiter de la sieste tout contre son bébé et ça fonctionne même quand ils grandissent !

 

Il n’y a jamais rien à préparer 

C’est le papa qui m’a fait cette judicieuse remarque cet été. Grande Ju n’a pas été allaitée très longtemps et bien qu’elle soit née au printemps comme petit Lu, pour son premier départ en vacances elle était déjà sevrée. Ses parents ont donc trimballé biberons, goupillon, bouteilles d’eau et boîtes de lait durant toutes les vacances. Et bien, son papa en garde un souvenir de sac à langer bondé et de stresse à l’idée d’avoir oublié quelque chose avant de partir en balade !

 

L’allaitement, ça évite le régime d’après grossesse 

Bon, je n’ai pas dit à ma sage femme que c’était aussi une de mes motivations… Mais il n’empêche que je comptait bien dessus pour retrouver ma ligne. Et je n’ai pas été déçue ! Pour les 2 mois et demi de petit Lu j’avais retrouvé mon poids d’avant grossesse. Et tout cela en mangeant mes trois (copieux !) repas par jour et mes encas, un en milieu de matinée et l’autre à 16h.

 

On a toujours la formule magique pour guérir les bobos 

Quand mon petit Lu essaie de se mettre debout tout seul dans son parc (je suis une mauvaise maman bienveillante, j’ai un parc), se cogne et pleure je n’ai qu’à soulever mon tee-shirt et le bobo disparaît comme par magie grâce à une tétée !

Je voudrais tout de même finir cet article en précisant bien que je ne juge en aucun cas les mamans qui n’allaitent pas et je sais pertinemment qu’il peut parfois être extrêmement difficile d’allaiter, surtout quand on prend en compte le manque flagrant d’accompagnement à l’allaitement en France. Au contraire j’admire même la façon dont elles arrivent à s’adapter sans cet outils naturel en trouvant plein d’autres techniques pour combler ces manques !

Suivez maman chamboule tout !

2 Comments

  1. Ma descendance a 10 mois et est toujours allaitée 🤗.
    Oui le côté pratique est imbattable, c’est tellement agréable de pouvoir improviser une promenade et de pouvoir nourrir son enfant juste en laissant sortir le sein.
    Je n’arrive pas à allaiter allongée, pas grave en madone cela nous convient bien, même avec ses 4 tétées par nuit 😉.

    • Maman chamboule tout

      28 mars 2018 at 8 h 54 min

      4 tétées par nuit en madone quand même tu es courageuse ! Moi je ne les compte pas vraiment, je dors pendant qu’il tète, mère indigne que je suis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *