bébé dans les caillouxÊtre adulte c’est (très souvent) se dépêcher et apprendre à tenter de tout gérer. Être enfant c’est tout l’inverse, et nous, les parents, ne devrions pas l’oublier…

20 Minutes, c’est le temps que bébé Lu et moi avons mis pour atteindre la boulangerie située à 2 rues de la maison. Oui mais… entre temps nous avons ramassés des cailloux, mis les doigts entre les jolies pierres disjointes d’un muret (enfin surtout lui car les miens ne rentrent plus dans les trous), grimper sur presque tous les plots en bétons, croiser une dame avec laquelle nous avons discuté et à qui bébé Lu à envoyer un bisou en partant (quel charmeur !), regardé dans toutes les caves des maisons du quartier par les petits vasistas, …. et j’en oublie surement !

bébé au parc

À la base je ne pensais pas que l’on ‘traînerait” autant. J’ai même commencé par me dire que j’allais le porter pour aller plus vite. Et puis, une petite voix dans ma tête, sans doute celle de la toute petite fille que j’ai été, m’a rappelé que nous étions en vacances et que la machine à étendre pouvait bien attendre, qu’un enfant à qui on accorde le temps de découvrir le monde est sans doute plus heureux qu’un enfant dans les vêtements ne sont pas froissés car ils ont été entendus tout de suite. De toute façon, j’ai abandonné l’idée de prétendre au titre de meilleure ménagère de l’année !

bébé dans le seau

Avant d’atteindre la boulangerie il y a le parc, pourquoi ne pas faire un petit détour ? Là encore il faut savoir lâcher prise… lâcher prise quand bébé Lu se met du sable partout, y compris dans les cheveux qu’on vient de laver et se rappeler que si on ne voulait pas que le joli pantalon beige soit sale il fallait prendre du kaki ! Lâcher prise quand il se met les doigts dans la bouches après avoir farfouiller dans le sable… après tout, les microbes ça immunise, non ?

Essayer, dans la mesure du possible, de na pas toujours lui dire non. Il l’entend déjà tellement au quotidien quand il fait des choses vraiment interdites qu’il faut savoir lâcher du leste !

Lâcher prise quand, après le bain, il décide de retourner se baigner dans le seau dont l’eau n’était peut être pas si propre et ensuite, un bonheur n’arrivant jamais seul, de grimper dans la plate bande et d’en ressortir couvert de terre… Papa d’amour, tu as déjà vidé l’eau du bain ? 

Mais, comme par magie, je redécouvre avec lui toutes ces jolies joie de l’enfance et, c’est décidé, je lâche prise et on se concentre sur l’essentiel : découvrir et voir grandir notre bébé !

Suivez maman chamboule tout !

13 thoughts on “Lâcher prise et redécouvrir les petits bonheurs”

  1. Il faut être bien reposé, avoir bien mangé et être en forme pour supporter tout ces écarts mais ils doivent avoir lieu alors les accueillir et les accompagner dans le calme reste la meilleur chose à faire 😉
    EM.

    1. Merci 😀 ! Oui c’est certain qu’on ne peut pas toujours prendre 40 minutes pour un aller retour à la boulangerie mais quand on a un peu de temps c’est génial !

  2. J’ai eu BEAUCOUP de mal à accepter de prendre le temps. J’ai failli faire une crise cardiaque parfois quand les aînés s’arrêtaient à chaque caillou sur le chemin de la crèche. Mais maintenant j’apprends à rire avec eux, à regarder les avions dans le ciel, à m’émerveiller devant la couleur des motos des voisins.

    1. C’est un peu dans ma nature de prendre mon temps et de « trainer » mais malgré tout mettre 20 Minutes pour faire 250 mètres ça ne m’étais jamais arrivé ! L’important c’est que tu aies réussi à apprendre à profiter avec eux (et aussi que tu aies survécu à la crise cardiaque 😜).

  3. Cette envie de « prendre le temps », de « lâcher prise » s’éloigne de nous à mesure que l’on grandit et les enfants la ramènent à nous. Avec douceur, avec leurs petits pieds, leurs petits yeux, leurs grandes âmes.
    Même si ce n’est pas toujours facile, je te rejoins entièrement sur le fait que prendre son temps et lâcher prise nous permet de renouer avec les joies du quotidien, les petits bonheurs !
    Merci pour ce billet,
    Charlotte.

    1. Merci ! Si il a pu servir de petit rappel j’en suis ravie. Cela dit ce n’est pas toujours facile non plus, depuis que j’ai repris le travail j’ai moins de temps et on ne met plus 1h30 pour aller chercher du pain en passant par le parc !

  4. Lâcher prise a vraiment du bon ! J’essaie de plus en plus de voir les choses de cette façon, je ne dis pas que j’y arrive tout le temps (« Contrôle quand tu nous tiens »), mais j’y travaille… et les enfants savent nous faire (à leurs façons) des « piqûres de rappel » !

    1. C’est certain que les enfants sont les rois pour nous faire des « piqûres de rappel », sur bien des sujets d’ailleurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *