P'tits bouts de vie

Drôle d’ambiance

C’est la réflexion qui occupe mon esprit alors que je passe interrupteurs, souris et poignées de portes de mon entreprise au vinaigre blanc. Dans mon cas, le télétravail n’est pas envisageable, je n’ai pas le matériel nécessaire et mon boulot implique la manipulation de certaines machines. J’ai mon auto laisser-passer dans mon sac (comment appeler un laisser-passer qu’on se fait à soi-même ?), celui qui me permets d’aller bosser, mais pour être honnête je n’ai croisé personne sur la route. La zone industrielle dans laquelle je travaille est presque déserte, le téléphone ne sonne pas, les machines tournent  au ralentis. Nous sommes encore ouvert, pour combien de temps ? On finit les dossiers en cours, en prenant notre temps car on sait que rien d’autre n’attend derrière. 

La crèche de petit Lu est encore ouverte et accueille 3 enfants. Comme mon fils fait parti de ces trois là il est ravi, les auxiliaires ont tout leur temps pour jouer et organiser des activités.  

C’est particulièrement étrange de vivre ainsi au jour le jour, sans savoir si nous irons travailler demain. 

J’ai l’impression d’être dans un de ces films américains ou la fin du monde est annoncée. Il manque juste le beau héros torse nu qui sauvera le monde les USA, le genre de fiction que je déteste, en somme. 

Alors je pense aux vrais héros du moment (clin d’œil à mon petit frère qui en fait parti), ceux qui se battent pour sauver des vies, qui maintiennent les principaux services publics en état de fonctionnement et je me dis que, même si je ne suis pas utile comme eux, je peux à mon échelle, prendre toutes les précautions possible pour éviter que ce virus ne se propage.

Je me dis et me répète aussi que nous sommes en bonne santé et que c’est une chance énorme si nous sommes touchés par le coronavirus. 

Et puis il y a aussi les drôles de moments de solidarité, ceux ou tu te retrouves sur le groupe whatsapp que ton patron vient de créer pour rester en contact en cas de confinement total. Les crises de rires quand les collègues fabriquent des masques en PQ et que l’élastique se coince dans tes cheveux…  

Je vois, autour de moi, une véritable solidarité qui s’organise.

Les plus jeunes prennent soin des anciens, leur font leurs courses pour qu’ils évitent de sortir. On ne peut pas rendre visite à papi et mamie alors on envoie des dizaines de photos pour qu’ils se sentent moins isolés. On prend plus de nouvelles de ceux qu’on aime, sans doute le résultat de la prise de conscience que nous sommes tous fragiles et certains bien plus que d’autres. Les partages d’idées pour occuper les enfants fleurissent sur les réseaux et la blogosphère, les messages positifs aussi.  

Alors, malgré cette ambiance si singulière, malgré la pointe d’angoisse qui m’étreint le soir quand je me couche depuis quelques jours, j’ai décidé de voir (la plupart du temps), les aspects positifs de ce qui nous arrive. De me concentrer sur l’amour et la solidarité qui bourgeonnent autour de moi même si j’ai bien conscience de la gravité de la situation.

Serrons-nous les coudes (mais pas de trop près), respectons à la lettre les consignes sanitaires de sécurité, prenons soins les uns des autres et n’oublions pas de rester positifs. 

Et pour ceux qui peine à s’occuper, ou pire, à occuper les enfants, quelques idées en vrac :

et bien entendu je vous partagerai sur Instagram toutes les bonnes idées que je ne manquerai pas de croiser !

 

Je vous embrasse, prenez bien soin de vous

 

Suivez maman chamboule tout !

17 commentaires

  • 3 kleine grenouilles

    C’est vrai que c’est un moment exceptionnel que nous vivons et qui provoque le meilleur et le pire chez les êtres humains. Je suis allée faire les courses ce matin, il n’y a plus de papier toilette ni de pâtes, c’est vraiment ridicule.
    Mais en même temps, je suis touchée aussi par la solidarité qui se développe, tant bien dans la vraie vie que sur les réseaux sociaux.
    Merci pour le partage, c’est vraiment sympa. 😉
    Bonne journée et bon courage !

    • Maman chamboule tout

      De rien, j’adore lire tes articles alors c’est toujours un plaisir de les partager. En effet, le pire et la meilleure ressortent j’ai décidé de me concentrer sur le meilleur !

  • petitsruisseauxgrandesrivieres

    je partage totalement ton ressenti ! et ton action désinfectante 🙂 c’est une drôle d’ambiance, j’espère qu’il en ressortira au final une vraie prise de conscience de la société, et sur ce qui est vraiment important (comme le disait Virginie ne le dites à personne sur un billet Facebook très pertinent)
    et merci pour le partage <3

    • Maman chamboule tout

      De rien, c’est un plaisir ! Je pense que personne n’en sortira indemne et j’espère en effet que cela nous au moins aura permis de nous recentrer sur l’essentiel !

  • Marine

    Drôle d’ambiance, en effet… Mais comme tu le dis, tout ça peut avoir du bon : on ralentit, on prend soin de soi et des autres, on laisse le superflu de côté. J’espère de tout mon coeur qu’après tout ça nous ne pourrons plus vivre comme avant !

    • Maman chamboule tout

      Oui ça peut avoir du bon, je fais partie de ceux qui ne croient pas vraiment au hasard… j’espère que des jolis changements en sortiront !

  • Docteur Mamangue

    Drôle d’ambiance, c’est exactement ce que je me dis sur la route le matin aussi. Pas croisé de contrôles non plus pour le moment.
    J’espère sincèrement qu’il en sortira un monde meilleur. Et comme toi je me réjouis des élans de solidarité qu’on voit fleurir un peu partout. Puis la minute d’après, je m’énerve contre ceux qui persistent à nier la gravité de la situation ou se moquent bien des règles sanitaires.

    • Maman chamboule tout

      Tu as une position spéciale face à tout ça en ta qualité de soignante et j’espère de tout cœur que ce n’est pas trop compliqué pour toi. Je n’ai pas constaté de visu de manquements aux règles sanitaires, je n’ai croisé personne depuis mercredi dernier. Quelques voitures sur la route mais personne dans les rues, pas de contrôles non plus cela dit…

  • Nanakie

    En effet, drôle d’ambiance…. c’est exactement ce que je me dis depuis quelques jours ! J’ai du mal à réaliser, mais voir ces rues vides en allant travailler, ça m’a fait un petit choc !
    J’espère, j’ai espoir, que de tout cela ressortira un retour à l’essentiel, aux relations, à l’amour de ses proches, à la solidarité… et à la déconsommation !

    • Maman chamboule tout

      Je souhaite si fort que du positif ressorte de cette situation… je pense à toi et à tous les autres soignants sur le terrain.

  • Dinde de Toi

    Salut 👋 Je conseille de ne pas trop regarder les informations ou écouter la radio, c’est rapidement inquiétant… Quand et comment cela va se terminer me tracasse. Je vois mal l’économie repartir dans quelques semaines comme si de rien n’était.
    PS : les photos sur ton instagram sont très jolies, ton fils a une chambre que tous les enfants aimeraient avoir. Je n’ai pas de compte alors je ne peux pas commenter.

    • Maman chamboule tout

      Coucou ! Je me tiens informé un minimum mais j’évite le drama et les infos trop anxiogènes. Je pense que l’issus nous tracasse tous. J’ignore comment les économies et les pays s’en relèveront, peut être qu’une frénésie suivra la fin de cette épidémie…
      merci beaucoup, sa chambre n’est pas aussi bien rangées que la plupart de celles qu’on voit sur insta mais il l’aime beaucoup, on la lui a préparé avec amour et il a aussi bien participé !

  • Dinette & Paillettes (Maman Pétille)

    Je te rejoins… quelle drôle d’ambiance. Je passe par toutes les émotions en une journée, la tristesse de voir la situation se dégrader, la colère face à ceux qui se pensent au dessus de tout et des règles en l’occurence, la joie face aux moments simples passés en famille, bref… une situation inédite dont on ressortira forcément changé… Courage à toi et prenez soin de vous !

    • Maman chamboule tout

      Comme tu le dis on peut vivre un éventail d’émotion en une seule journée ! Aujourd’hui je n’ai pas du tout regardé les infos et ça ressemblait tellement à un dimanche ordinaire et pourtant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *