P'tits bouts de vie

Avoir 10 ans d’ecart avec son petit frère

On m’a fait plusieurs fois la réflexion “10 ans d’écart, c’est dommage, ils ne joueront pas ensemble” d’ou la raison de ce poste, pour rétablir un peu les choses !

Avoir 10 ans d’écart avec son petit frère… ce n’est pas clairement “l’idéal” de la plupart des familles. Certes, dans une famille “classique” (entendons par là non recomposée) aucun intérêt d’attendre si longtemps entre deux enfants. Chez nous aussi ils auraient pu avoir moins d’écart. On aurait pu “s’y mettre” dès mon embauche en CDI mais nous n’étions pas prêts, ni l’un, ni l’autre. Nous avions besoin de continuer à construire et à renforcer notre couple avant de songer à agrandir la famille. Et oui, nous sommes plutôt du genre lent… et un peu psychopathe aussi ! Dans nos esprits, impossible de faire un bébé sans que les conditions qui nous paraissent optimales soient réunies. Il faut comprendre par là : deux CDI et un achat immobilier capable d’accueillir notre famille. Je dis bien “qui nous paraissent optimales” car je sais que plein d’autres couples se lanceront dans l’aventure sans cela et s’en sortiront très bien, mais pour nous ce n’était pas envisageable. On ne se refait pas…

C’est comme cela que grande Ju et petit Lu se sont retrouvés frère et soeur avec 10 ans d’écart ! Et bien franchement, je trouve cet écart génial ! Quand petit Lu voit sa grande soeur il a les yeux qui brillent comme jamais ! Ni son papa ni moi n’arrivons à produire un tel effet sur lui. Il se met à crier en la regardant, déjà mort de rire à l’idée de ce qu’elle va bien pouvoir inventer pour le faire rire ! Elle joue à lui faire l’avion, elle lui fait des guilis qui le font tellement rire qu’il en attrape le hoquet ! Mais elle passe aussi de long moment à lui apprendre plein de choses, à lui montrer comment se redresser contre un meuble pour se mettre debout ou encore quelles pièces choisir pour entrer dans les trous en forme de ronds ou d’étoiles de ses jeux d’éveil. Je trouve qu’à son contact bébé Lu grandit et évolue à une vitesse folle. Sa grande soeur est encore une enfant et je pense que c’est pour cela qu’il entretient ce lien si spécial avec elle, il se rend compte qu’elle est plus proche de lui en terme d’évolution que nous, mais elle doit lui paraître aussi tellement grande que cela lui donne envie d’évoluer pour se rapprocher encore d’elle.

Elle aime aussi s’occuper de lui pendant que l’on est occupé et prend très au sérieux son rôle de “nounou”. On peut lui confier son petit frère les yeux fermés en sachant qu’il ne lui arrivera rien. Donc, au delà de l’avantage que cela représente pour nous, nous avons le plaisir de voir grande Ju évoluer et se responsabiliser à travers son rôle de grande soeur. A 10 ans, elle est aussi beaucoup plus patiente qu’un enfant en bas âge qui à plus de difficultés à comprendre qu’un bébé doit parfois passer en priorité, mais que cela ne remet pas en cause l’amour que l’on porte à l’aîné.

Je suis consciente qu’ils ne joueront surement jamais ensemble aux playmobil pendant des heures comme des enfants qui auraient 2 ans d’écart mais je pense aussi que l’on échappera à pas mal de disputes et de chamailleries que vivent quotidiennement les parents d’enfants rapprochés. Pour conclure, avoir peu d’écart entre ses enfants est surement génial, mais en avoir beaucoup peut l’être tout autant !

Suivez maman chamboule tout !

4 commentaires

    • Maman chamboule tout

      Merci Caro pour ce commentaire qui me fait très plaisir, comme d’habitude ! Tu as raison, un lien bien particulier a déjà commencé à se tisser !

  • une mummy

    Pour ma part, j’ai neuf ans d’écart avec mon frère. En effet, ce n’était pas vraiment un choix de mes parents: ma mère en a perdu deux entre ma naissance et la sienne. Les débuts n’ont pas été simples pour moi, passer d’enfant unique de longue date à grande sœur ne s’est pas fait autant en douceur que pour ta fille, mais le contexte était autrement plus difficile. Cependant, s’il est vrai que j’ai longtemps regretté notre écart d’âge, arrivés à l’âge adulte, cela nous rapproche terriblement. Je suis la première à qui il demande conseil, assez mature pour l’aider sans avoir le défaut d’être sa mère. On est très complices, notre attachement est très fort et devenir tonton à vingt ans lui a beaucoup plu! Je souhaite la même évolution à tes petits loups. 😉

    • Maman chamboule tout

      Merci pour ton commentaire qui me donne encore plus d’espoir pour l’évolution de leur relation même si j’étais déjà confiante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *