Allaiter un « grand » bébé

allaiter un grand bébé 1Quatorze mois, c’est l’âge de bébé Lu et c’est le temps depuis lequel je l’allaite. En quatorze mois un enfant change radicalement, mais un allaitement aussi. Un début d’allaitement c’est un tout petit bébé complètement dépendant qui passe sa vie accrocher aux seins de sa maman. Le mode open nibard est enclenché, et ce pour plusieurs mois.

Et puis le temps passe et les longues tétées se transforment peu à peu, se raccourcissent de plus en plus jusqu’à atteindre le stade de tétées éclaires durant la journée ! Nos rejetons ont tellement mieux à faire ! Et malgré le petit pincement au cœur que cela fait, j’ai adoré le voir écourter ces moments pour aller plus vite explorer le monde ! Et puis, quand arrive le soir, les tétées de l’enfant fatigué se rallongent et on retrouve pour un moment son tout petit bébé.

Les positions de tétées évoluent aussi… de bébé bien installé en position biological nutriting, tout bien comme on a appri en cours d’allaitement, on passe à du grand n’importe quoi ! Bébé qui tète à 4 pattes, qui arrive, couché dans le lit à faire un 360 degrés sans même lâcher le sein. Parfois je ris toute seule en le regardant tenter de tourner la tête le plus possible pour voir ce qui se passe autour de lui sans pour autant lâcher le sein, faut pas déconner quand même, on le laisse pas tomber comme ça !

Quatorze mois d’allaitement c’est aussi des tétés dans tous les lieux possibles et imaginables. En visites culturelles dans des châteaux, dans des musées, des grottes, des parcs en veux tu en voilà, des chapiteaux de cirques, des airs d’autoroute, des restaurants, … et j’en oublie forcément ! Le moment le plus mémorable reste sûrement cette fameuse visite de grotte dans le sud, l’été dernier. Bebe Lu avait refusé de téter avant la visite, sans doute avait-il trop chaud. Mais une fois à l’intérieur, bien au frais, il s’est dit qu’il se taperait bien un petit milkshake à la source ! Il a donc fallu improviser dans ce lieu humide et sans banc. C’est papa d’amour qui portait bébé Lu face au monde dans l’ergobaby et à chaque pause du groupe je me mettais face à lui, me baissant un peu, et je dégainais le néné ! On a du faire ça au moins cinq fois, hilares face à cette situation peu commune ! Je ne sais même pas si les autres visiteurs ont compris ce qui se passait, ils ont juste dû se demander quelle situation drôle ils avaient loupé !

allaiter un grand bébé 2

le plus sage du chapiteau !

Quatorze mois c’est aussi toujours autant d’échange et d’amour. Des échanges bien différents, car un grand bébé regarde sa maman en tétant et ce regard en dit tellement long sur son bien être. Accessoirement il met aussi ses doigts dans le nez, les yeux, la bouche (rayée la mention inutile, ou pas…) de sa chère et tendre mère. À cette âge là il sait aussi réclamer la téter. Bébé Lu tire (plus ou moins délicatement) sur mon tee-shirt et regarde dedans puis me regarde, d’un air entendu.

L’allaitement “long” est un choix qui, à mon sens, n’en est pas vraiment un. Je n’aurais jamais pensé allaiter bébé Lu aussi longtemps. Je trouvais même ça un peu étrange de voir des bébés de plus de 6 mois encore au sein. Et pourtant… le temps a filé, et comme mon allaitement se passait bien et que je sentais que bébé Lu et moi en avions toujours besoin, j’ai continué. En fait, je n’ai surtout pas vu de raison d’arrêter ! Pourquoi nous priver lui et moi de ces moments si particuliers ? Et puis, comme je suis une feignante, pourquoi me passer de l’outils magique qui calme toujours mon fils et l’endort à coup sûr en cas de besoin ! Comme papa d’amour tient aussi à cet allaitement cela nous a fait une raison supplémentaire de continuer. Je sais qu’il aime l’idée que son enfant se développe en sachant qu’il peut aller chercher cette sécurité affective, si important pour lui, au sein de sa maman quand il le souhaite.

Et puis n’oublions pas, qu’au delà de la dimension affective, l’allaitement apporte toujours à bébé Lu des nutriments de valeur et des anticorps à gogos ! Il est assez peu malade comparé aux autres enfants autour de nous. Beaucoup moins malade que grande Juju à son âge d’après leur papa. Et puis rappelons, car ça fait toujours du bien, que l’OMS conseille deux ans d’allaitement minimum !

Suivez maman chamboule tout !

6 Comments

  1. Bravo ! Respect total pour cette réussite

    • Maman chamboule tout

      20 juin 2018 at 11 h 45 min

      Merci ! Je ne sais pas si on peut vraiment appeler ça une réussite car au final je n’ai pas fait grand chose… Je me suis juste contenter de vivre chaque instant et de profiter !

  2. Quelle jolie évolution ! Je t’admire beaucoup !
    Même si l’allaitement n’est plus exactement le même qu’a sa naissance, il a toujours cette magnifique saveur et ce témoignage le rend vivant !

    L’anecdote de la grotte m’a bien fait rire ! Ca restera un joli moment que vous pourrez lui raconter quand il grandira 😉

    A bientôt !

    • Maman chamboule tout

      22 juin 2018 at 11 h 49 min

      Merci ! C’est vrai que je suis assez fière d’avoir pu lui donner le meilleur et de pouvoir encore le faire, même si, je reconnais que je n’y suis pas pour grand chose car tout s’est fait naturellement et je n’ai pas rencontré de difficultés pour l’allaiter.
      Tu sais que dans la famille on rit encore de cette anecdote, le papa de bébé Lu adore la raconter !

  3. C’est une belle fierté! J’aurais tellement aimé continuer si loin avec ma puce… mais nous avons rompu le lien en douceur durant son 7e mois…

    • Maman chamboule tout

      2 juillet 2018 at 19 h 25 min

      7 mois c’est déjà beau, peu d’allaitement durent autant ! Moi j’ai la chance de travailler près de chez moi et de tirer mon lait le midi pour entretenir la lactation, sinon je ne suis pas certaine que j’aurais pu continuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *